Pêche
Pourquoi le chalutier Rose des Vents n'a pas été retrouvé ?

Actualité

Pourquoi le chalutier Rose des Vents n'a pas été retrouvé ?

Pêche

C'est une question que beaucoup se posent. Après cinq jours de recherche, les chasseurs de mines de la Marine nationale ont cessé, vendredi dernier, leurs investigations au large du Croisic. Faute d'avancées, le parquet de Saint-Nazaire a décidé de lever les recherches. Tout au long de la semaine, le Céphée et l'Andromède avaient tenté de retrouver le chalutier Rose des Vents, disparu avec ses deux marins le 12 mars. La balise de détresse du bateau de pêche avait été déclenchée peu après 1 heure du matin, à une vingtaine de kilomètres du Croisic. C'est à partir du dernier lieu d'émission de la balise que les chasseurs de mines ont ratissé le fond au sonar, sur des carrés de 2 milles par 2 milles. Dotés d'équipements très récents, les Céphée et Andromède peuvent repérer un objet de la taille d'une cocotte minute à 120 mètres de fond. Comment, alors, n'ont-ils pas pu retrouver une coque de 10 mètres ? « Quand un bateau coule, il tombe à pic mais ensuite, les épaves voyagent au gré des courants », explique-t-on à la préfecture maritime de l'Atlantique, où on reconnaît n'être pas très étonné de ne pas avoir retrouvé l'épave. Selon une étude menée par le CEDRE, un conteneur soumis à un courant de seulement 2 noeuds peut se déplacer de plusieurs dizaines ou plusieurs centaines de kilomètres s'il ne rencontre pas d'obstacle.

Naufrage d'un voilier : 600 kilomètres en un mois

Poussées par des courants puissants, les épaves relativement légères (et pouvant contenir des poches d'air) peuvent parcourir rapidement des distances importantes. Ainsi, en janvier dernier, les restes d'un voilier ayant coulé le mois précédent au large de la Corogne (cap Finisterre), ont été découverts sur une plage de Bretagne-sud, soit 600 kilomètres plus loin ! L'histoire des « canards made-in China » reste la plus éloquente. En 1992, un navire appareille de la Chine et perd un conteneur chargé de 29.000 canards en plastique. Ces jouets seront finalement retrouvés sur la côte Est des Etats-Unis, le conteneur finissant par s'ouvrir après avoir transité par le détroit de Béring, être passé sous la calotte polaire et être redescendu le long du Labrador... Des milliers de kilomètres parcourus au gré des courants. Ces éléments ne permettront, bien évidemment, pas de ramener les disparus à leurs familles mais ils permettent de répondre à certaines interrogations. Les circonstances du naufrage du Rose des Vents restent toujours floues. Armé par des professionnels reconnus, le bateau a peut être été déstabilisé en embarquant des paquets de mer. Au moment du naufrage, les conditions météos étaient mauvaises, avec des grains, des rafales à 80 km/h et des creux de 2.5 mètres. Seules une vingtaine de caisses estampillées « Criée du Croisic » ont été retrouvées à la surface, indiquant que le chalutier ne s'est pas disloqué en sombrant.
________________________________________________

- Voir la fiche technique des Céphée et Andromède

Pollution en mer et accidents