Pêche
Pourquoi les eaux britanniques ont-elles été la pomme de la discorde du Brexit ?
ABONNÉS

Actualité

Pourquoi les eaux britanniques ont-elles été la pomme de la discorde du Brexit ?

Pêche

Après d’âpres pourparlers centrés sur la pêche, un accord post-Brexit a été conclu le 24 décembre entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. Au cœur des discussions, l’accès aux très poissonneuses eaux britanniques, vital pour les pêcheurs européens.

1. Les règles du partage

À l’origine, le Royaume-Uni possède, comme chaque Etat, une zone économique exclusive (ZEE) qui s’étend jusqu’à 200 milles au large de ses côtes. Dans le contexte communautaire, il a été décidé que ces zones sont mises en commun par les États membres de l’UE, entérinant une gestion commune.

Orchestrée par Bruxelles, la politique commune de la pêche régit ces activités en Europe. Le Royaume-Uni a accepté de l’appliquer en intégrant l’UE - participant, jusqu’à cette année, à la répartition des quotas aux pêcheurs de chaque pays pour les différents stocks. Dans l’Atlantique du nord-est et la mer du Nord, une grosse centaine d’espèces