Croisières et Voyages
Pourquoi MSC a choisi Le Havre pour baptiser son prochain paquebot ?

Actualité

Pourquoi MSC a choisi Le Havre pour baptiser son prochain paquebot ?

Croisières et Voyages
Vie Portuaire

La compagnie italo-suisse MSC Croisières a officialisé le 1er février le choix du Havre pour le baptême de son prochain fleuron, le MSC Meraviglia, en cours de construction à Saint-Nazaire. La cérémonie se déroulera le 1er juin dans le port normand, le navire étant ensuite repositionné en Méditerranée, où il sera exploité. Après le MSC Divina à Marseille en 2012, c’est la seconde fois que l’armateur choisit de baptiser l’un de ses paquebots en France.

Premier client privé de la France à l’export

Un pays avec lequel le groupe Mediterranean Shipping Company, numéro 2 mondial du transport maritime conteneurisé, a noué des relations très fortes depuis sa décision, au début des années 2000, de se développer dans la croisière. Ainsi, les 12 paquebots de sa flotte ont tous été réalisés à Saint-Nazaire, d’où quatre autres géants, dont le Meraviglia, sortiront entre 2017 et 2020. Avec un investissement global de 5 milliards d’euros entre 2003 et 2013, auxquels s’ajoutent plus de 3 milliards pour les nouvelles unités commandées aux chantiers tricolores, MSC est devenu, au titre des grands contrats à l’export, le premier investisseur privé en France, devant la Chine et la Corée du sud.

 

Le futur MSC Meraviglia (© STX FRANCE)

Le futur MSC Meraviglia (© STX FRANCE)

 

165.000 passagers français en 2015

En termes d’activité commerciale sur la croisière, l’Hexagone est considéré par MSC comme un marché stratégique. La compagnie, qui y a connu ces dernières années des taux de croissance très importants (de l’ordre de 30%) a encore enregistré l’an dernier, et ce sans hausse de capacité, une augmentation de 10%, lui permettant d’accueillir 165.000 passagers français. En France, le grand port d’embarquement de la compagnie demeure Marseille, que ses navires fréquentent plusieurs fois par semaine. Mais MSC s’est aussi développée dans d’autres régions, en particulier aux Antilles, et a tenté des embarquements réguliers au Havre, à La Rochelle ou encore à Cherbourg. Même si ces initiatives ont pour l’heure été mises en sommeil pour différentes raisons, quelques départs ont été maintenus au Havre, d’où le MSC Splendida partira en septembre prochain pour une croisière de 8 jours vers la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

 

Le MSC Splendida au Havre (© FABIEN MONTREUIL)

Le MSC Splendida au Havre (© FABIEN MONTREUIL)

 

Une activité en pleine croissance dans l’estuaire de la Seine

Au-delà des embarquements, de nombreux paquebots positionnés en Europe du nord, dont ceux de MSC, font escale dans le port normand, très prisé des croisiéristes étrangers pour la découverte de nombreux sites régionaux, comme les plages du débarquement, mais aussi pour se rendre à Paris. C’est ce qui explique d’ailleurs la croissance de cette activité dans le port. « En 1995, nous n’avions que 30.000 passagers par an, alors qu’aujourd’hui nous en accueillons entre 250 et 280.000 », rappelle le maire du Havre, Edouard Philippe, qui souligne que la contribution de MSC à l’activité du port est également très importante en matière de trafic de marchandises.

 

Porte-conteneurs de MSC au Havre (© MER ET MARINE)

Porte-conteneurs de MSC au Havre (© MER ET MARINE)

 

Avec les conteneurs, MSC est le premier client du Havre

Car, en plus des paquebots, ce sont surtout les porte-conteneurs de Mediterranean Shipping Company qui sont omniprésents depuis longtemps au Havre, où le groupe exploite via sa filiale TNMSC un grand terminal comprenant quatre postes à quai et sept portiques. « MSC, qui a ouvert son bureau du Havre en 1993, est aujourd’hui dans ce port le premier armement en nombre d’escales et en volumes, avec une part de marché de 25% à l’export et de 21% à l’import. Quatre nouvelles lignes ont été ouvertes en 2015 afin de consolider les transbordements au Havre et, en 2016, le groupe atteindra sans doute son objectif d’atteindre un trafic d’un million d’EVP (équivalent vingt pieds, taille standard du conteneur, ndlr) », souligne Erminio Eschena, directeur général de MSC Croisières France. L’idée d’inaugurer le Meraviglia au Havre est d’ailleurs venue des bureaux parisiens de la compagnie. « Il ne devait à priori pas être baptisé là mais MSC France a soutenu cette idée et le siège a très rapidement accepté compte tenu des relations très fortes qui unissent le groupe au Havre, le plus grand port du pays pour les conteneurs et l’un des plus grands d’Europe, mais aussi le port naturel de Paris ».

Le 500ème anniversaire de la création du port

Enfin, la compagnie, avec ce baptême, a l’opportunité de s’inscrire dans les festivités qui vont marquer, en 2017, les 500 ans de la naissance du port du Havre, créé de toute pièce sur décision du roi François Ier en 1517. 

MSC Cruises | Toute l'actualité de la compagnie de croisière et de ses paquebots Port du Havre