Pêche

Actualité

Précisions sur le déroutement du chalutier Maartje Theadora

Suite au déroutement, mardi dernier, du chalutier pélagique allemand Maartje Theadora au nord de la pointe de Barfleur par le patrouilleur des affaires maritimes Thémis, des précisions ont été apportées quant aux infractions relevées à bord.  Le bateau, au moment de son contrôle, avait 4000 tonnes de maquereau, chinchard et hareng à bord. Trois infractions à la réglementation européenne  des pêches ont été relevées : le pourcentage de ces espèces cibles était incompatible avec le maillage du chalut utilisé , deux chalut n'appartenant pas à la même fourchette de maillage avaient été utilisés depuis le début de la campagne de pêche et le journal électronique de capture du bord avait été mal tenu.

A l'issue du contrôle et du fait de ces infractions, les agents du  Thémis  ont procédé à l'appréhension du navire et des produits de la pêche. Contactée par le centre national de surveillance des pêches implanté au CROSS Etel, la direction départementale des territoires et de la mer de la Manche a décidé de dérouter le navire vers le port de Cherbourg. Lors du trajet vers Cherbourg, d'autres agents du « Thémis » ont pris le  relais de l'équipe de contrôle pour surveiller son bon déroulement. Des vérifications complémentaires et l'audition du patron du chalutier par la gendarmerie maritime ont eu lieu après l'arrivée à quai à Cherbourg. Le procureur de la République a été saisi de la procédure. 
 

Pêche