Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Premier appontage pour le drone de combat X-47B

Défense

La boucle est bouclée pour le démonstrateur américain de drone de combat embarqué. Après un premier catapultage le 14 mai, le X-47B a réalisé son premier appontage le 10 juillet. Ce test, couronné de succès, a été mené au large des côtes de la Virginie,  à bord du porte-avions USS George H. W. Bush. Le drone a rallié le bâtiment après un vol de 35 minutes depuis la base aéronavale de Patuxent River. A la vitesse de 145 nœuds, l’engin de 20 tonnes a accroché avec sa crosse d’appontage le second brin d’arrêt de la piste oblique et s’est arrêté au bout de 106 mètres. Le X-47B a ensuite quitté le porte-avions en étant catapulté, ce qui lui a permis de rejoindre par ses propres moyens Patuxent River. Cette manœuvre marque le début de la phase finale d’une campagne de 8 mois comprenant trois périodes d’essais à la mer du X-47B, développé à partir de 2005 par Northrop Grumman.

 

 

 

Premier appontage du X-47B le 10 juillet (© : US NAVY)

Premier appontage du X-47B le 10 juillet (© : US NAVY)

 

 

Un programme mené tambour battant par les Etats-Unis, qui ont démontré leur capacité, en un temps record, à développer, réaliser et tester avec succès un engin de combat embarqué furtif et sans pilote. Une réussite qui repose notamment sur l’avance prise par l’industrie et l’armée américaines dans le domaine des drones. L’US Navy se montre en tous cas particulièrement enthousiaste à l’idée de mettre en œuvre dans un futur proche, à partir de ses porte-avions, des UCAS (Unmanned Combat Air Systems). Un sentiment manifestement partagé par le pouvoir politique : « Les drones qui seront bientôt développés auront la capacité de changer radicalement la puissance de combat délivrée par nos porte-avions. Pour le spectre entier des opérations militaires, la combinaison d’avions pilotés et de drones constitue l’avenir. L’appontage du X-47B à bord du George H. W. Bush montre à quel point la Navy et le Marine Corps sont à la pointe des avancées technologiques pour créer cette force du 21ème siècle », a déclaré le secrétaire américain à la Marine, Ray Mabus, présent sur l’USS George H. W. Bush le 10 juillet.

 

 

Premier appontage du X-47B le 10 juillet (© : US NAVY)

Premier appontage du X-47B le 10 juillet (© : US NAVY)

 

Premier appontage du X-47B le 10 juillet (© : US NAVY)

Premier appontage du X-47B le 10 juillet (© : US NAVY)

 

 

Pour l’heure, aucun programme d’UCAS n’est financé pour l’US Navy. Mais le programme de démonstrateur X-47B va probablement donner un coup d’accélérateur aux projets de drones de  combat embarqués. Ces derniers mois, les équipes de Northrop Grumman ont, en effet, démontré la capacité de ce type d’aéronef à s’intégrer dans un espace aérien et au sein des infrastructures d’un porte-avions, tout en réussissant du premier coup ses premières manœuvres de catapultage et d’appontage.

Long de 11.6 mètres et présentant une envergure de 18.9 mètres pour une masse maximale au décollage de plus de 20 tonnes, le X-47B est conçu pour disposer d’une autonomie supérieure à 2000 nautiques. Pouvant opérer à 40.000 pieds, il dispose d’un réacteur Pratt&Whitney, sa vitesse de croisière étant de Mach 0.45. Cet engin furtif est doté de deux soutes internes pouvant accueillir, chacune, une bombe de 900 kilos. 

 

 

Catapultage du X-47B le 10 juillet (© : US NAVY)

Catapultage du X-47B le 10 juillet (© : US NAVY)

 

Catapultage du X-47B le 10 juillet (© : US NAVY)

Catapultage du X-47B le 10 juillet (© : US NAVY)

 

 

 

 

US Navy / USCG Drones