Défense
Premier appontage pour le F-35C

Actualité

Premier appontage pour le F-35C

Défense

L’aéronautique navale américaine a ouvert une nouvelle page de son histoire avec le premier appontage d’un avion de combat F-35C. La manœuvre s’est déroulée le 3 novembre à bord du porte-avions USS Nimitz, qui naviguait au large de San Diego. C’est l’avion d’essais CF-03, qui avait achevé en début d’année ses tests d’appontage sur piste depuis la base aéronavale de Lakehurst, qui s’est posé sur le CVN 68. Cela, dans le cadre de la première des trois phases de développement portant sur l’embarquement à la mer du F-35C. Deux appareils doivent participer à ces essais, au cours desquels ils enchaineront catapultages et appontages, ingénieurs et militaires devant également valider l’intégration du nouvel avion dans les opérations de pont d’envol, ainsi qu’au niveau de sa maintenance à bord.

L’objectif affiché aujourd’hui est que le F-35C puisse réaliser ses premiers déploiements opérationnels sur porte-avions en 2018.    

 

 

Pour mémoire, c’est en février 2013 que le premier F-35C de production a réalisé son premier vol. Le programme a pris du retard en raison de la découverte, en 2011, d'un défaut de conception majeur obérant la capacité F-35 à apponter. Les ingénieurs américains ont été contraints de mener de lourds travaux pour corriger cette faille cruciale et intégrer une nouvelle crosse, testée avec succès lors des appontages sur piste.

Le F-35C est la troisième variante du Joint Strike Fighter (JSF), avion de combat de cinquième génération développé par Lockheed Martin pour répondre aux besoins de l’US Air Force, de l’US Navy et de l’US Marine Corps, ainsi que des pays partenaires : le Royaume-Uni (niveau 1), l’Italie et les Pays-Bas (niveau 2), la Turquie, l’Australie, la Norvège, le Danemark et le Canada (niveau 3). Israël a également rejoint le programme, Singapour étant aussi intéressé par l’achat de cet avion.

 

F-35B se posant verticalement (© : LOCKHEED MARTIN)

F-35B se posant verticalement (© : LOCKHEED MARTIN)

 

Alors que la version conventionnelle de l’appareil, le F-35A, équipera les forces aériennes, le F-35B, à décollage court et appontage vertical, sera notamment utilisé par l’USMC, ainsi que les marines britannique et italienne. Seuls les Américains mettront en œuvre le F-35C sur porte-avions. Dans cette configuration, l’avion dispose d’un train avant renforcé, d’une crosse d’appontage, d’une surface allaire plus importante et d’ailes repliables.  

Destiné à remplacer les F/A-18 A/D Hornet d’ici 2025, le F-35C doit être livré à 309 exemplaires à l’US Navy, 80 autres étant prévus pour l’USMC. 

 

F-35C en approche de l'USS Nimitz (© : US NAVY)

F-35C en approche de l'USS Nimitz (© : US NAVY)

 

US Navy / USCG