Défense
Premier arrêt technique pour la FREMM Languedoc

Actualité

Premier arrêt technique pour la FREMM Languedoc

Défense

Livrée en mars 2016 à la Marine nationale, la troisième frégate-multi-missions française a débuté fin janvier son premier arrêt technique à Toulon. Le Languedoc est en cale sèche aux bassins Vauban, actuellement très occupés avec dans ses autres formes le bâtiment de commandement et de ravitaillement Var, dont la période de maintenance se prolonge suite à un problème sur une chaise de ligne d’arbres, ainsi que le porte-avions Charles de Gaulle, qui a rejoint le site mercredi dans le cadre de son second arrêt technique majeur et sa refonte à mi-vie.

Assurée par DCNS, la maintenance du Languedoc va se poursuivre jusqu’à la fin avril et ce n’est finalement qu’après ce chantier que la Marine nationale devrait, enfin, prononcer l’admission au service actif de sa troisième FREMM, la première basée en Méditerranée. Initialement, l’ASA devait intervenir fin 2016 mais elle a d’abord été reportée pour des questions administratives, puis ensuite pour des considérations plus techniques. « Nous prenons le temps de vérifier l’acceptation de tous les équipements du système de combat, qui nécessite plus de temps que prévu initialement en raison de versions plus évoluées que sur les deux premières frégates de la série », explique-t-on à l’Etat-major.

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Naval Group | Actualité industrie navale de défense