Défense
Premier catapultage d’un drone de combat depuis un porte-avions

Actualité

Premier catapultage d’un drone de combat depuis un porte-avions

Défense

Une nouvelle page de l’histoire de l’aviation embarquée vient de s’ouvrir. Hier, au large de la côte Est des Etats-Unis, un drone de combat X-47B a été catapulté en mer depuis le porte-avions USS George H. W. Bush (CVN 77). C’est la première fois qu’un engin sans pilote réalise une telle manœuvre. Un essai parfaitement réussi. Le drone a été catapulté sans problème puis a réalisé différentes approches à faible vitesse, préalable à un futur essai d’appontage, avant de regagner sans encombre la base aéronavale de Patuxent River, où il a atterrit après un vol de 65 minutes. Le X-47B a d’abord été contrôlé par un opérateur embarqué sur l’USS George H. W. Bush, qui a ensuite passé le relais à une station terrestre installée à Patuxent River. « Ce vol a démontré la capacité du X-47B à être mis en œuvre depuis un porte-avions,  à être pris en main d’une station de contrôle à une autre, à voler dans l’espace aérien national et à être repositionné à un endroit différent sans dégradation de la sécurité ni de la précision », s’est félicité Matt Funk, ingénieur en chef du programme UCAS (Unmanned Combat Air System).

 

 

Le CVN 77 avec le X-47B sur son pont d'envol (© : US NAVY)

Le CVN 77 avec le X-47B sur son pont d'envol (© : US NAVY)

 

Le X-47B sur le pont d'envol du CVN 77 (© : US NAVY)

Le X-47B sur le pont d'envol du CVN 77 (© : US NAVY)

 

Le X-47B paré au catapultage (© : US NAVY)

Le X-47B paré au catapultage (© : US NAVY)

 

Catapultage du X-47B (© : US NAVY)

Catapultage du X-47B (© : US NAVY)

 

Catapultage du X-47B (© : US NAVY)

Catapultage du X-47B (© : US NAVY)

 

Catapultage du X-47B (© : US NAVY)

Catapultage du X-47B (© : US NAVY)

 

Le X-47B survolant le CVN 77 (© : US NAVY)

Le X-47B survolant le CVN 77 (© : US NAVY)

 

Le X-47B survolant le CVN 77 (© : US NAVY)

Le X-47B survolant le CVN 77 (© : US NAVY)

 

Le X-47B  arrivant à Patuxent River (© : US NAVY)

Le X-47B  arrivant à Patuxent River (© : US NAVY)

 

 

C’est en 2005 que le programme de démonstrateur UCAS-D a été lancé, le développement et la réalisation de deux prototypes X-47B étant confiée à Northrop Grumman. En février 2011, le drone réalisait son premier vol. La mise au point de l’engin s’est ensuite poursuivie par différentes phases, notamment des essais à terre de catapultage et, le 4 mai dernier, un premier atterrissage à Patuxent River au moyen de brins d’arrêt. Fin 2012, l’un des X-47B avait été embarqué sur le porte-avions USS Harry S. Truman afin de vérifier sa bonne intégration avec les installations aéronautiques du bâtiment, ainsi que son évolution au milieu des avions pilotés du groupe aérien embarqué. Cette première sortie en mer préfigurait le premier catapultage réalisé hier.

Les équipes de Northrop Grumman et de l’US Navy vont désormais poursuivre les campagnes de tests depuis la base de Patuxent River. Il s’agit maintenant de préparer le premier appontage en mer du X-47B, un nouveau challenge prévu pour cet été.

 

 

Le X-47B  sur le CVN 77 (© : US NAVY)

Le X-47B  sur le CVN 77 (© : US NAVY)

 

Le X-47B sur le CVN 77 (© : US NAVY)

Le X-47B sur le CVN 77 (© : US NAVY)

 

Le X-47B dans le hangar du CVN 77 (© : US NAVY)

Le X-47B dans le hangar du CVN 77 (© : US NAVY)

 

Le X-47B dans le hangar du CVN 77 (© : US NAVY)

Le X-47B dans le hangar du CVN 77 (© : US NAVY)

 

 

Un engin de 20 tonnes pouvant embarquer deux bombes de 900 kilos

 

 

Long de 11.6 mètres et présentant une envergure de 18.9 mètres pour une masse maximale au décollage de plus de 20 tonnes, le X-47B est conçu pour disposer d’une autonomie supérieure à 2000 nautiques. Pouvant opérer à 40.000 pieds, il dispose d’un réacteur Pratt&Whitney, sa vitesse de croisière étant de Mach 0.45. Cet engin furtif est doté de deux soutes internes pouvant accueillir, chacune, une bombe de 900 kilos. Ce programme de démonstrateur vise à développer la technologie américaine en matière d’aéronefs de combat sans pilote embarqués sur porte-avions. Ces travaux serviront de base à un éventuel futur programme si un jour, ce qui est probable, l’US Navy décide d’employer de manière opérationnelle ce type d’engin.

 

 

Le X-47B (© : NORTHROP GRUMMAN)

Le X-47B (© : NORTHROP GRUMMAN)

 

US Navy / USCG Drones