Défense
Premier tir d'un AASM à guidage terminal laser

Actualité

Premier tir d'un AASM à guidage terminal laser

Défense

Sagem a annoncé cette semaine la réussite d'un premier tir de l'Armement Air Sol Modulaire (AASM) dans sa nouvelle version à guidage terminal laser. L'essai a été réalisé le 17 juin, à moyenne altitude, à partir d'un Rafale. Le point visé, situé à 25 kilomètres, était était éclairé par un illuminateur sol DHY-307, identique à celui utilisé par les observateurs avancés de l'Armée française. « Le guidage de la munition avait été volontairement initialisé en décalant les coordonnées GPS de la cible d'une centaine de mètres. Grâce à ses algorithmes de détection de la tache laser, puis d'asservissement de la trajectoire sur le spot laser détecté, la munition a atteint la cible avec une précision inférieure à 1 mètre. Ce tir est le premier au monde d'une munition à guidage laser à arrivée verticale permettant ainsi de maîtriser les paramètres d'impact et de minimiser les risques collatéraux, rendant l'AASM laser particulièrement adapté au combat urbain et aux situations asymétriques imposant des tirs d'opportunité », explique Sagem.

AASM laser (© : DGA)
AASM laser (© : DGA)

Cette nouvelle variante à guidage terminal laser vient compléter les deux versions déjà qualifiées sur Rafale : GPS/inertiel et GPS/inertiel/infrarouge. La nouvelle version se distingue par un autodirecteur laser en lieu et place de l'imageur infrarouge et par des algorithmes dédiés à la phase terminale. Son objectif est de pouvoir engager des cibles mobiles manoeuvrantes, terrestres ou marines, avec une très grande précision.
Pour mémoire, la Direction Générale de l'Armement a commandé, fin 2009, quelques 3400 AASM (dont une tranche ferme de 680 munitions). La version INS/GPS/laser sera produite en série à partir de la fin 2012. La famille AASM est constituée d'un kit de guidage et d'un kit d'augmentation de portée s'adaptant sur les corps de bombe existants de 250 kg, mais aussi à terme de 125, 500 et 1000 kg. « Pouvant être tiré à basse altitude, avec un fort dépointage de la cible, de jour comme de nuit et par tous les temps, l'AASM offre une très grande précision et une capacité d'arrivée parfaitement adaptée, avec une portée supérieure à 50 km », rappelle Sagem.
L'AASM est mis en oeuvre par les Rafale de l'armée de l'Air et les Rafale Marine de l'aéronautique navale embarqués sur le porte-avions Charles de Gaulle. Chaque appareil peut emporter jusqu'à 6 munitions de 250 kilos.

Safran Electronics & Defense Aéronavale