Défense
Premier vol pour le drone Phantom Ray de Boeing

Actualité

Premier vol pour le drone Phantom Ray de Boeing

Défense

Après le X-47 B de Northrop Grumman le 4 février dernier, c'est au tour du démonstrateur de drone de combat embarqué de Boeing de décoller. Le Phantom Ray a réalisé son premier vol le 27 avril à partir de la base aérienne d'Edwards, en Californie. Après une ultime série de tests au sol en mars, qui ont permis de valider le guidage, la navigation et le contrôle de l'engin, le drone a volé durant 17 minutes, atteignant une altitude de 7500 pieds et une vitesse de 178 noeuds. De prochains essais sont prévus dans les semaines à venir, indique Boeing, qui se félicite de la réussite de ce premier vol (une dizaine est prévue pour le moment).

Le Phantom Ray   (© : BOEING)
Le Phantom Ray (© : BOEING)

Développé pour répondre aux besoins des forces armées américaines, et plus particulièrement l'US Navy pour ses porte-avions, en matière d'engins sans pilote, le Phantom Ray a été imaginé pour mener des opérations de surveillance, de guerre électronique et d'attaque au sol (y compris la neutralisation de défenses aériennes). Ce drone est aussi conçu pour disposer d'une capacité de ravitaillement autonome en vol. Long de 11 mètres pour une envergure de 15 mètres, le Phantom Ray doit afficher une masse maximale au décollage de 16 tonnes.
La ressemblance avec le X-47 B tient au fait que Boeing était initialement engagé dans le programme Joint-Unmanned Combat Air System (J-UCAS) de l'US Air Force et de l'US Navy, annulé en 2006 avant que le projet de démonstrateur de drone de combat embarqué ne soit relancé l'année suivante et le contrat emporté par Northrop Grumman.
Malgré cette déconvenue, Boeing a poursuivi ses travaux sur fonds propres afin de rester dans la course technologique aux UCAV (Unmanned Combat Air Vehicles).

Le Phantom Ray   (© : BOEING)
Le Phantom Ray (© : BOEING)

Le Phantom Ray   (© : BOEING)
Le Phantom Ray (© : BOEING)

Drones