Défense
Première commande de missiles Sea Ceptor pour MBDA

Actualité

Première commande de missiles Sea Ceptor pour MBDA

Défense

Le ministère britannique de la Défense a notifié à MBDA un contrat de 250 millions de livres pour la fourniture de systèmes surface-air à courte portée Sea Ceptor et leur intégration sur des bâtiments de la Royal Navy. Le Sea Ceptor remplacera, à partir de 2016, le Sea Wolf embarqué par les frégates du type 23. Puis il équipera leurs remplaçantes, les futures T26, ou Global Combat Ship (GCS), dont les premiers exemplaires doivent être commandés au milieu de cette décennie pour une mise en service au début des années 2020.

Le système est basé sur des missiles CAMM (Common Anti-air Modular Missile), qui remplaceront non seulement les Sea Wolf, mais aussi les ASRAAM et Rapier en service dans les forces aériennes et terrestres britanniques.

Missile supersonique à lancement vertical, le CAMM mesure 3.2 mètres, pèse 99 kilos et affiche une portée de 25 km. Autonome mais pouvant bénéficier du rafraîchissement en vol des données, il disposera d'un autodirecteur électromagnétique actif et est conçu pour s'opposer à des cibles aériennes rapides, évasives, à faible signature et dotées de contre-mesures modernes. Contrairement au VL Mica, autre produit de MBDA, ce missile est tiré à froid, c'est-à-dire qu'il est d'abord éjecté du tube avant d'allumer son booster, ce qui réduit les contraintes sur les lanceurs. Mis en oeuvre depuis un bâtiment doté d'un radar de veille 2D ou 3D (par un lanceur autonome, Sylver ou Mk41), le Sea Ceptor peut équiper des unités de moyen tonnage, comme des corvettes, ou même des bateaux plus petits avec un seul lanceur quadruple.

 

 

 

Le futur Sea Ceptor (© MBDA)

Le futur Sea Ceptor (© MBDA)

 

 

Le futur Sea Ceptor (© MBDA)

Le futur Sea Ceptor (© MBDA)

MBDA Royal Navy