Croisières et Voyages

Reportage

Première immersion à bord du MSC Seaside

Croisières et Voyages
Construction Navale

Tête de série d’une nouvelle classe de paquebots commandés à Fincantieri par l’armateur italo-suisse MSC Cruises, le MSC Seaside a débuté samedi 26 août ses essais en mer. Il a quitté le chantier de Monfalcone pour trois jours de tests en Adriatique.

Avant ce premier grand départ, nous avons pu la semaine dernière, en marge de la mise à flot de son premier sistership, le MSC Seaview (voir notre reportage), monter à bord de ce navire au design particulièrement original.  Une visite organisée par l’armateur et le chantier, qui misent beaucoup sur les avantages de cette architecture atypique et ont fait la part belle aux grandes idées développées pour cette nouvelle génération de paquebots.

 

Sur le quai d'armement du MSC Seaside le 23 août (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

 

Le plus gros navire de croisière construit en Italie

Le MSC Seaside mesure 323 mètres de long pour une largeur de 41 mètres, une hauteur de 72 mètres et un tirant d’eau de 7 mètres. C’est le plus gros paquebot construit en Italie. Et même s’il est moins volumineux que son cousin réalisé à Saint-Nazaire pour le même armateur, le MSC Meraviglia, il peut quand même accueillir jusqu’à 5179 passagers (4140 en base double), servis par 1413 membres d’équipage. Pour la jauge, il est toujours difficile d’obtenir un chiffre clair. Les différents documents officiels oscillent entre 154.000 et 160.000 GT.  

 

Le projet Seaside (© MSC CRUISES)

La terrasse intégrée à la poupe (© MSC CRUISES)

 

Conçu pour les régions ensoleillées

Spécialement conçu pour naviguer dans les régions ensoleillées, le MSC Seaside comptera 30.400 m² d’espaces publics intérieurs et surtout 13.100 m² de surfaces extérieures, ce qui constitue un record pour un grand paquebot moderne. Cette caractéristique a été obtenue grâce à un design très particulier, qui se distingue par un tiers arrière doté de superstructures étroites ayant permis d’aménager un vaste pont promenade en plein air, ainsi qu’une imposante terrasse avec piscine à la poupe. Cette configuration est le fruit d’un concept imaginé par les bureaux d’études de Fincantieri et proposé à l’armateur, qui a été séduit par son originalité et ses atouts.

 

Le MSC Seaside à son quai d'armement le 23 août (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

 

Un navire encore loin de son rendu final

A trois mois de sa mise en service, qui interviendra fin novembre, le MSC Seaside est encore un vaste chantier. Depuis sa mise à l'eau en novembre dernier, des milliers de personnels de Fincantieri et de ses sous-traitants se sont activés à bord, et ils vont continuer de le faire jusqu’à la livraison. Les contours extérieurs se sont bien affinés et les ponts, progressivement équipés, vont bientôt recevoir leur revêtement.

A l’arrière des superstructures, les immenses ascenseurs qui surplomberont le grand pont extérieur à la poupe sont recouverts d’adhésifs. C’est d’ailleurs le cas de nombreux vitrages sur le navire, afin de limiter l’exposition aux rayons du soleil et ainsi garantir une température intérieure acceptable en attendant que la climatisation du bateau soit fonctionnelle.

 

L'arrière des supserstructures avec les deux ascenseurs en pleine hauteur (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

 

 

Vue depuis les ponts supérieurs du MSC Seaside (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

 

Sur les niveaux supérieurs, le futur terrain de sport et l’Aquapark situés en arrière de la cheminée commencent à prendre forme. Quatre imposants toboggans y seront notamment installés dans les semaines qui viennent. Il en sera de même, entre autres, pour une tyrolienne de 120 mètres qui reliera cette zone à celle de la piscine couverte, dont la verrière rétractable a été posée.

 

Le pont piscine (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

 

 

Le futur Aquapark est installé derrière la cheminée (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

La piscine couverte (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

 

Les espaces intérieurs sont également en plein travaux. Il faut aménager de multiples locaux dont une dizaine de restaurants, 20 bars et salons, un grand théâtre de plus de 900 places, un casino, des boutiques ou encore un centre de bien-être.

Comme pour chaque paquebot à ce stade d’achèvement, on imagine d’ailleurs difficilement que tout pourra être terminé en trois mois seulement. Les impressions sont néanmoins trompeuses, certaines parties achevées étant cachées sous des protections. Des espaces comme le théâtre, dont on pose actuellement les sièges, sont très avancés, pour ne pas dire quasiment terminés.

 

A bord du MSC Seaside le 23 août (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

Le grand théâtre du MSC Seaside (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

Le grand théâtre du MSC Seaside (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

 

D’autres, à l’image de l’atrium, en sont encore visiblement assez loin. D’une hauteur de quatre ponts, ses mezzanines et escaliers n’ont aucune rambarde d’installée. Et, si au plafond quelques éléments de décors sont là, sur les côtés de l’atrium, les planchers de verre ne sont pas encore posés. Une fois terminés, ils permettront, entre bars et resstaurants, de profiter d’un espace visuel très intéressant. Comme pour l’ascenseur panoramique à l’arrière du navire, les baies vitrées ont été obscurcies pour faire baisser la chaleur le temps des travaux. Impossible donc, là aussi, de profiter de la vue qui sera à n’en pas douter spectaculaire.

 

Les imposantes baies vitrées de l'atrium (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

 

 

Ce que rendront les baies vitrées autour de l'atrium (© MSC CRUISES)

 

La visite de la semaine dernière fut également l’occasion de découvrir pour la première fois les espaces qui accueilleront le MSC Yacht Club. Ce complexe haut de gamme, situé à l’avant et en haut du navire, proposera aux passagers de ses cabines et suites des services exclusifs et espaces privatifs. On y trouvera en particulier, sur deux ponts, un superbe lougne et un restaurant offrant une somptueuse vue sur la mer. Les clients du Yacht Club auront également, au niveau supérieur, leur propre solarium avec piscine, auquel les autres passagers du navire n’auront pas accès.

 

Le futur MSC Yacht Club (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

 

 

 

Après sa livraison en novembre par Fincantieri, le MSC Seaside ralliera rapidement les Etats-Unis, ce navire allant être basé à l’année au départ de Miami pour des croisières vers les Caraïbes.

Reportage réalisé à Monfalcone par Matthias Espérandieu

 

 

MSC Cruises Fincantieri