Marine Marchande
Première mission au profit des armées pour le MN Tangara

Actualité

Première mission au profit des armées pour le MN Tangara

Marine Marchande

 

Arrivé à Toulon le 28 novembre, le nouveau roulier de la Maritime Nantaise a appareillé deux jours plus tard du port varois pour se diriger sur l’Afrique de l’ouest. Le MN Tangara est, ainsi, annoncé à Dakar, au Sénégal, le 7 décembre. Affrété par le ministère de la Défense, le navire a embarqué à Toulon du matériel militaire pour les forces françaises déployées sur le continent africain. Il s’agit d’équipements  destinés soit aux unités stationnées sur zone, soit à l’opération Serval au Mali, ou bien au renforcement des moyens tricolores en Centrafrique, où la France va concentrer jusqu’à un millier d’hommes afin de protéger les populations contre les exactions de bandes armées sévissant dans le pays depuis la chute du président François Bozizé en mars dernier. Les premiers renforts français ont été acheminés par voie aérienne et par le bâtiment de projection et de commandement Dixmude, qui avait quitté Toulon le 16 novembre et est arrivé le 28 novembre à Douala, au Cameroun.

 

 

Le BPC Dixmude (© : MARINE NATIONALE)

Le BPC Dixmude (© : MARINE NATIONALE)

 

 

Concernant le MN Tangara, il s’agit du sistership du MN Calao, entré au service au début de l’été et exploité depuis le  mois de juillet pour le compte de l’armée française. Livré début septembre par les chantiers sud-coréens Hyundai Heavy Industries, le MN Tangara est comme son aîné conçu pour le transport de matériel civil ou militaire (capacités d’embarquer des véhicules très lourds, comme le char Leclerc, zones protégées pour les matières dangereuses, telles les munitions…). Battant pavillon français, ces deux rouliers mesurent 160 mètres de long pour 27 mètres de large et affichent un port en lourd de 12.026 tonnes. Dotés de deux moteurs MAN de 8400 kW chacun, ils peuvent atteindre la vitesse de 20 nœuds.

 

 

Le MN Tangara arrivant à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le MN Tangara arrivant à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Les embarquements et débarquements de matériels roulants sont réalisés au moyen d’une grande porte arrière, les navires disposant également d’une rampe latérale. La capacité totale est de 2838 mètres linéaires (sur 3 mètres de large) pour le fret roulant, qui est réparti sur cinq niveaux. Le MN Calao et le MN Tangara peuvent, en outre, embarquer  849 EVP (Equivalent Vingt Pieds, taille standard du conteneur). Pour les ports ne disposant pas de moyens de manutention, ils sont dotés d’une grue d’une capacité de levage de 45 tonnes à 25 mètres.

 

 

Le MN Tangara (© : MARITIME NANTAISE)

Le MN Tangara (© : MARITIME NANTAISE)

 

 

Pour mémoire, la Maritime Nantaise est chargée d’assurer le transport logistique du matériel militaire français entre la métropole, les bases outre-mer, les implantations à l’étranger, les théâtres d’opérations et dans le cadre d’exercices internationaux. Pour honorer ce marché, la compagnie met à disposition du ministère de la Défense deux navires assurant les liaisons maritimes régulières, ainsi que des renforts pour les missions ponctuelles. Actuellement, deux bateaux de la Maritime Nantaise travaillent en plus du MN Tangara pour les militaires français : Le MN Calao dans la zone Antilles-Guyane et le MN Pelican dans la région du golfe Persique. 

Compagnie Maritime Nantaise