Défense
Première prise de commandement sur le BSAH Seine

Actualité

Première prise de commandement sur le BSAH Seine

Défense

Le pavillon français flotte désormais sur le troisième des quatre nouveaux bâtiments de soutien et d’assistance hauturiers (BSAH) de la Marine nationale. Construite par le chantier Piriou de Concarneau, la Seine a connu le 16 octobre sa première prise de commandement. A cette occasion, le capitaine de vaisseau Romuald Bomont, chef d’antenne de l’État-major de la Force d’action navale à Brest, a fait reconnaître le capitaine de corvette Philippe Lory (*) comme premier pacha du bâtiment.

 

Cérémonie de prise de commandement (© MARINE NATIONALE)

Cérémonie de prise de commandement (© MARINE NATIONALE)

Le pavillon hissé pour la première fois (© MARINE NATIONALE)

Le pavillon hissé pour la première fois (© MARINE NATIONALE)

 

Mise à l’eau le 5 avril dernier, la Seine va rejoindre Toulon, où elle sera basée et finalisera ses essais avant sa livraison à la marine en 2019. La même année, le quatrième et dernier BSAH, la Garonne, en cours de construction, ralliera Brest.

La Loire, première unité de cette série, est basée à Toulon et a été admise au service actif fin juillet. Ce sera également le cas en fin d’année pour le second BSAH, le Rhône, qui réalise actuellement un tour du monde dans le cadre de sa traversée de longue durée. Un périple qui l’a notamment vu franchir cet été le passage du nord-est, de la Norvège au détroit de Béring, ce qui constitue une première pour une unité de la flotte française.

Longs de 70.3 mètres pour une largeur de 15.8 mètres et un tirant d’eau de 5 mètres, les BSAH affichent un déplacement de 2960 tonnes en charge. Capables d’atteindre 14 nœuds, ces bâtiments, armés par deux équipages de 17 marins se relayant à bord tous les quatre mois (ce qui permet d'assurer 200 jours de mer par an), peuvent accueillir 12 personnes supplémentaires.

Ils sont conçus pour le soutien des forces navales, en France ou à l’étranger, les travaux maritimes et la sauvegarde des biens et des personnes.

Ce programme, qui représente un investissement de 160 millions d’euros, a été notifié en 2015 par la Direction Générale de l’Armement à Kership, coentreprise de Piriou et Naval Group.

(*) Entré à l’école de Maistrance en 1995, le capitaine de corvette Philippe Lory sert sur de nombreux bâtiments de surface de la Marine, de l’aviso Quartier maître Anquetil au porte-avions Clemenceau. Affecté à bord du Charles de Gaulle entre 2010 et 2012, il est déployé en océan Indien et en Méditerranée orientale pour les missions Agapanthe et Harmattan. Nommé officier de manœuvre du BPC Tonnerre en 2015, il participe à l’opération Irma aux Antilles françaises, dans le cadre de l’aide humanitaire apportée après le passage de l’ouragan. À l’été 2018, il est désigné commandant du BSAH Seine.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Chantier Piriou | Toute l'actualité du groupe naval breton Naval Group | Actualité industrie navale de défense