Défense
Première vente à l’export pour le Simbad RC

Actualité

Première vente à l’export pour le Simbad RC

Défense

Le nouveau système surface-air à très courte portée de MBDA vient de remporter son premier succès à l’export. Le Simbad RC va équiper, à raison de deux lanceurs par bâtiment, une série de patrouilleurs dont l’identité n’est pas révélée par MBDA. A l’instar du lanceur sextuple Sadral et la tourelle quadruple Tetral, le Simbad RC est un système totalement automatique et rechargeable, qui dispose de deux missiles Mistral 2 prêts à l’emploi. Un an après avoir lancé sur fonds propres le développement de ce nouveau système, MBDA réalise actuellement les premiers prototypes, les livraisons devant débuter en 2015.

Le Simbad RC a été conçu pour offrir une solution d’autodéfense compatible avec la place disponible sur les petits bâtiments, comme les patrouilleurs, ou les besoins d’autoprotection des unités logistiques et de débarquement. Il peut aussi compléter les  systèmes surface-air plus importants embarqués sur les unités de combat de premier rang.

 

 

Lanceur manuel Simbad (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Lanceur manuel Simbad (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Un lanceur télé-opéré plus efficace que les systèmes manuels

 

 

Couplé au système de veille du navire, le Simbad RC est télé-opéré et permet donc de réduire significativement le délai de réaction par rapport aux systèmes manuels (5 secondes entre la phase de préparation et le tir), comme son prédécesseur, le Simbad. En effet, sa mise en œuvre se fait depuis le Central opération (CO) ou la passerelle (avec console dédiée) du bâtiment porteur, l’opérateur étant dès lors abrité, ce qui permet d’assurer une disponibilité opérationnelle plus longue en cas d’alerte qu’un servant soumis à la fatigue d’une position debout derrière la tourelle et aux aléas météos extérieurs.

Equipé d'un autodirecteur infrarouge, le Mistral 2, un missile long de 1.86 mètres, d’un poids de 18.7 kg, capable d’atteindre la vitesse de Mach 2.5 et présentant une portée de 6 km, peut être utilisé contre aéronefs et drones, missiles antinavire et, aussi, de petits mobiles de surface.

En développant le Simbad RC, MBDA vise non seulement de nouveaux clients, mais également les marines et forces armées déjà équipées du missile Mistral, vendu à plus de 17.000 exemplaires dans 30 pays à travers le monde.

 

 

 

 

Proposé avec un système de commande et de contrôle

 

 

On notera que le Simbad RC peut être vendu avec le système de commande et de contrôle CWSP (Compact Warfare System Package) développé par MBDA et le constructeur français Ocea, qui le propose sur sa gamme de patrouilleurs, comme le FPB 115. Conçu pour gérer de manière intégrée les senseurs et l’armement (artillerie télé-opérée, missiles antinavires) des petits bâtiments de combat ou des unités logistiques, qui ne disposent pas de système de combat, le CWSP améliore l’efficacité et la réactivité des systèmes d’autodéfense et d’attaque de ces plateformes.

 

 

Le CWSP (© MBDA)

Le CWSP (© MBDA)

 

Le FPB 115 d'Ocea (© OCEA)

Le FPB 115 d'Ocea (© OCEA)

MBDA