Défense
Premières manœuvres de F-35B sur le porte-aéronefs italien Cavour

Actualité

Premières manœuvres de F-35B sur le porte-aéronefs italien Cavour

Défense

Le pont d’envol du Cavour a accueilli pour la première fois, le 1er mars, des avions de combat F-35B. En l'occurence deux appareils américains de l'US Marine Corps rattachés à l'escadron de test et d'évaluation VX-23 au profit de l’Integrated Test Force (ITF). C'est cette structure, stationnée sur la base aéronavale de Patuxent River, qui est en charge des essais et certification des F-35 américains ou ceux acquis par des pays alliés, comme le Royaume-Uni ou l'Italie. Les avions se sont posés verticalement sur le porte-aéronefs italien avant de repartir au moyen de son tremplin situé à la proue. Ces tests ont marqué le début d’une campagne de quatre semaines à la mer visant à certifier le bâtiment amiral de la flotte italienne à l’emploi du F-35B. Le porte-aéronefs a dans cette perspective appareillé de Norfolk le 28 février avec à son bord, en plus de son équipage de 580 marins, quelques 180 membres de l'ITF et ainsi que le personnel de la Marina militare formé par les Américains à Beaufort pour la mise en oeuvre du nouvel avion.  

 

 

Parti le 28 janvier de Tarente, où il avait bénéficié l’an dernier d’une rénovation et d’une adaptation à l’accueil du F-35B, qui va succéder au Harrier aujourd'hui en service dans la marine italienne, le Cavour est arrivé le 13 février à Norfolk pour mener à bien cette campagne (voir notre article détaillé). La Marina militare doit recevoir au moins 15 F-35B pour lesquels elle prévoit aujourd'hui de déclarer une capacité opérationnelle initiale d'ici 2024. Et il faudra encore probablement plusieurs années avant d'obtenir une capacité opérationnelle finale.  

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Marine Italienne | Toute l'actualité de la Marina Militare