Disp POPIN non abonne!
Défense
ABONNÉS

Actualité

Premiers tirs en mer pour le missile MMP

Défense

Nous l’évoquions en juillet, le nouveau missile antichar de MBDA trouve un nouvel emploi dans le domaine naval. Après une minutieuse préparation, les premiers tirs de MMP depuis la mer ont été réalisés avec succès depuis une embarcation semi-rigide, le poste étant fixé à une sellette. Ces tirs ont été réalisés dans le cadre d’une expérimentation sur l’usage naval de cette arme.

Ils ont été conduits sur des cibles en mer et sur le littoral. 

Successeur des missiles antichar Milan et Javelin, qu’il remplace dans l’armée de Terre française et les forces spéciales depuis 2017, le nouveau missile moyenne portée (MMP) offre une portée de 4 kilomètres.

 

 

Compte tenu de sa compacité et de sa légèreté (15 kilos avec un tube de 1.3 mètre), le MMP s’adapte très facilement aux plateformes de taille très réduite. Son autodirecteur résout de plus les problèmes de stabilité en mer pour la visée de l’objectif, en particulier si le lien filoguidé se rompt.  

Grâce à sa charge creuse à dispersion d’éclats, le MMP peut par exemple être employé comme une arme antinavire contre de petites unités adverses. Il peut aussi être utilisé en soutien d’une opération amphibie pour traiter des positions côtières ou véhicules blindés présents sur la zone de débarquement. 

Présentant une solution intéressante pour équiper les embarcations commandos, de petits patrouilleurs et des engins de débarquement, le MMP devrait aussi, à l’avenir, pouvoir équiper des drones aériens comme le VSR 700 afin de leur offrir une capacité air-mer et air-sol.

 

MBDA