Divers
Projet Pinnacle: 75.000 tonnes de plus que le Queen Mary 2

Actualité

Projet Pinnacle: 75.000 tonnes de plus que le Queen Mary 2

Divers

Un projet révolutionnaire et surtout démesuré. C'est ce que souhaite Carnival. Micky Harrison, pdg du groupe, avait annoncé il y a près de deux ans qu'il réfléchissait à la construction d'un super-paquebot. Le projet, baptisé "Pinnacle", avait été révélé peu de temps avant la livraison du Queen Mary 2 (145.000 tonnes) et l'annonce par RCCL (le principal concurrent de Carnival), de la mise sur cale du Freedom of the Seas (158.000 tonnes), appelé à devenir le plus gros paquebot du monde. Concernant "Pinnacle", on parlait alors d'un navire de 180.000 tjb mais on apprend qu'en fait, le chantier italien Fincantieri, dont Carnival est le principal client, planche sur un projet beaucoup plus ambitieux. Le titan déplacerait en fait 220.000 tonnes. "Un navire révolutionnaire et d'évolution", a expliqué lundi, l'un des patrons de la compagnie, Bob Dickinson qui a confirmé au passage tout l'attachement que son groupe avait pour ce programme. Le prototype actuellement étudié serait un navire de 380 mètres de long, capable de transporter 5000 passagers et 3000 membres d'équipage. Carnival et Fincantieri font toutefois savoir que le projet ne peut pas être lancé immédiatement.

L'Euro trop fort, les ports trop petits

Principal problème, le cours de l'euro par rapport au dollar. La monnaie européenne, surévaluée, handicape les investissements américains, surtout de cette nature. Quand on sait que le Queen Mary 2 a coûté à Cunard (filiale de Carnival), 800 millions d'euros et que "Pinnacle" sera encore plus cher, une marge de 20 à 30% entre le taux de l'euro et celui du billet vert représente une somme colossale. Il y a également le soucis, assez difficile à surmonter, des ports d'escale. Nombreux seront ceux qui ne pourront pas accueillir un tel géant. Enfin, alors que la livraison du 6ème Carnival Conquest est prévue en 2008, la compagnie doit d'ores et déjà se préparer à investir dans une nouvelle génération de grands paquebots. Des navires qui seront plus grands mais capables d'entrer dans tous les ports touristiques. Face à cette situation, le géant devrait dormir dans les cartons encore quelques temps.

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien Cunard Line | Toute l'actualité de la compagnie de croisière Carnival | Toute l'actualité du leader mondial de la croisière