Défense
Quatre bâtiments de la Marine nationale au sein d’Atalante

Actualité

Quatre bâtiments de la Marine nationale au sein d’Atalante

Défense

Exceptionnellement, la France compte actuellement quatre bâtiments au sein de l’opération européenne Atlante de lutte contre la piraterie au large de la Corne d'Afrique. La frégate Nivôse et le patrouilleur L’Adroit ont été rejoints par le groupe Jeanne d’Arc, constitué du bâtiment de projection et de commandement Tonnerre, ainsi que de la frégate Georges Leygues. Depuis le 12 avril, la Marine nationale, première contributrice de l’EU-NAVFOR en termes de jours de mer, représente 60% des moyens navals mobilisés au sein de la force européenne. Celle-ci est également constituée de la frégate portugaise Alvares Cabral (bâtiment amiral), de la frégate allemande Augsburg, de la frégate néerlandaise De Ruyter, de la frégate espagnole Numancia, du patrouilleur espagnol Rayo et du bâtiment de soutien suédois Carlskona. On notera que le BPC Tonnerre accueille une équipe de protection embarquée estonienne. Forte d’une dizaine de militaires, cette unité, arrivée à Djibouti, reste un mois sur le bâtiment français et peut être déployée à tout moment sur un navire civil nécessitant une protection lors de son transit dans les zones dangereuses situées au large de la Somalie.

 

 

La frégate Nivôse (© : MARINE NATIONALE)

La frégate Nivôse (© : MARINE NATIONALE)

 

La frégate Georges Leygues (© : MARINE NATIONALE)

La frégate Georges Leygues (© : MARINE NATIONALE)

 

Le patrouilleur L'Adroit (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le patrouilleur L'Adroit (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Marine nationale Piraterie