Marine Marchande

Actualité

Quatre navires mobilisés pour assister le Marion Dufresne et ses passagers

Marine Marchande

Le Marion Dufresne est toujours immobilisé en baie du Marin, où il s’est réfugié le 14 novembre après avoir heurté un haut fond à l’ouest de l’île de la Possession, dans l’archipel de Crozet. Le navire, qui avait 145 personnes à son bord au moment de l’accident (48 membres d’équipage et 97 passagers), est au mouillage face à la base Alfred Faure, où ses passagers ont été accueillis. « Des dispositions exceptionnelles ont été prises pour adapter le mieux possible l’hébergement de fortune qui est procuré par une base dimensionnée pour une trentaine de personnes », explique l’administration des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), qui précise que seul un équipage de conduite demeure sur le navire.

Les opérations d’assistance sont gérées par une cellule de crise, activée immédiatement après l’accident. Elle regroupe les TAAF, propriétaire du Marion Dufresne, et les services de l’Etat compétents en matière maritime (préfecture de La Réunion, Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage, commandant de la zone maritime, Centre de sécurité des navires), et travaille étroitement avec CMA CGM, qui exploite le navire pour le compte des TAAF.

 

Le Marion Dufresne (© TAAF)

 

Le Léon Thévenin (© YANNICK LE BRIS)

 

Celles-ci ont confirmé samedi que quatre navires sont mobilisés afin de soutenir le Marion Dufresne et rapatrier ses passagers. Le Léon Thévenin, câblier de France Télécoms Marine qui était en escale au Cap, en Afrique du sud, a été affrété et a appareillé vendredi pour rejoindre Crozet. Il a pour mission de récupérer le personnel et de le transporter au Cap, d’où il sera rapatrié en France par avion. Le temps de trajet du Léon Thévenin est évalué à 5 jours. Ce navire achemine également une équipe technique composée notamment de plongeurs spécialisés dans les travaux sous-marins. Ces derniers réaliseront une investigation de la coque du Marion Dufresne afin d’évaluer les dégâts. Puis ils pourront, si nécessaire, effectuer des travaux de renforcement provisoires, permettant au navire de reprendre la mer pour gagner un chantier et y être réparé.

 

Le Coral Sea Fos  (© MARINE TRAFFIC)

 

Un autre navire, le Coral Sea Fos, a quitté l’île Maurice dans la nuit de vendredi à samedi. Ce bateau de soutien de type Supply transporte du matériel de réparation. Sur place, l’équipe de spécialistes acheminée par le Léon Thévenin embarquera sur le Coral Sea Fos, qui servira au support des éventuels travaux de réparation de la coque du Marion Dufresne. Il assurera également une présence de sécurité autour du navire et, selon les TAAF, devrait arriver à Crozet après une semaine de navigation.

L’administration française précise, par ailleurs, que deux autres bâtiments vont participer aux opérations. Il s’agit du navire océanographique La Curieuse et du patrouilleur Osiris. Ces deux unités seront chargées d’acheminer le personnel indispensable à la poursuite des programmes des TAAF et de l’Institut Paul Emile Victor (IPEV) à Kerguelen et Amsterdam, où le Marion Dufresne devait se rendre.

 

La Curiseuse (© TAAF)

 

L'Osiris (© MARINE NATIONALE)

 

Pour mémoire, le Marion Dufresne acheminait du ravitaillement pour les bases françaises de l’océan Austral, ainsi que du personnel (relèves, personnels contractuels venant renforcer les districts durant l’été austral, agents de la collectivité en charge des programmes de conservation du patrimoine naturel), dont des scientifiques et une dizaine de touristes. Livré en 1995 par les Ateliers et Chantiers du Havre, le Marion Dufresne mesure 120 mètres de long. Spécialement conçu pour le ravitaillement des bases situées dans le grand sud, ce bateau dispose de deux cales d’une capacité de 4600 m3, pouvant accueillir des colis lourds et des conteneurs, ainsi que d’une cuve de 1170 m3 pour le transport de gasoil, destiné notamment aux groupes électrogènes des bases. Il dispose par ailleurs d’équipements scientifiques, dont un carrotier géant de 10 tonnes.

 

Le Marion Dufresne (© TAAF - AMANDINE GEORGE)

 

CMA CGM TAAF