Construction Navale
Quatre paquebots simultanément en construction à Saint-Nazaire

Actualité

Quatre paquebots simultanément en construction à Saint-Nazaire

Construction Navale

Après le creux d'activité des années 2004 et 2005, les ex-Chantiers de l'Atlantique tournent, de nouveau, à plein régime. Actuellement, Aker Yards France travaille simultanément sur quatre paquebots pour la compagnie MSC Cruises. Le MSC Orchestra, seconde unité du type Musica, sera inauguré le 3 mai, alors que la réalisation de son sistership, le Poesia, avance rapidement dans la forme de construction. La coque de ce navire de 1275 cabines et 89.000 tonneaux, livrable dans un an, est à 30% d'achèvement. Dans le même temps, la mise sur cale du A 33, futur MSC Fantasia, est intervenue il y a deux semaines. Le 10 avril, la veille de la cérémonie des pièces, plusieurs modules de l'appareil propulsif (séparateur de fuel et combo-module réalisé par Wärtsilä) ont été embarqués dans les premiers blocs. Le 11 avril, Pierfrancesco Vago, président de MSC Cruises, assistait à la découpe de la première tôle du Serenata, deuxième navire de cette nouvelle classe de paquebots. Premiers géants commandés par la compagnie italo-suisse, les Fantasia et Serenata auront une jauge de 133.300 tonneaux et seront dotés de 1650 cabines. Ils seront livrés à l'automne 2008 et au printemps 2009.

Une nouvelle série à l'horizon ?

Avec le Magnifica, commandé ce mois-ci pour une entrée en flotte en 2010, MSC aura fait réaliser 8 paquebots dans l'estuaire de la Loire depuis 2003. « C'est un signe fort de confiance. MSC est le client le plus important et le plus fidèle. C'est une histoire de famille et la famille est plus motivée que jamais pour proposer des navires toujours plus innovants et plus sûrs », estime Jacques Hardelay, directeur général d'Aker Yards France. Pierfrancesco Vago, de son côté, n'a pas caché sa satisfaction en ordonnant le 11 avril la mise sur cale d'un impressionnant bloc de 604 tonnes appartenant Fantasia : « En 2003, je venais en visiteur et depuis, nous avons lancé ensemble trois prototypes, ce qui n'est pas courant. Les Fantasia et Serenata vont permettre à MSC d'atteindre un million de passagers chaque année ». Pour Laurent Py, de la direction hexagonale de MSC, le fait de construire les paquebots à Saint-Nazaire est un argument commercial important : « Nous voulons positionner les bateaux sur le marché français et nous sommes très fiers de communiquer sur le fait que les navires sont réalisés ici. Avec la Fantasia, la compagnie prend une dimension de leader européen ». L'arrivée de ces nouvelles unités ne sera, toutefois, pas encore suffisante pour permettre à MSC de dépasser sa grande concurrente, Costa Croisière. C'est sans doute pourquoi une nouvelle série de paquebots serait dans les cartons. Certaines sources évoquent une classe intermédiaire entre le Musica et le Fantasia.

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire