Histoire Navale

Actualité

Que devient la Calypso ?

Histoire Navale

Depuis l’incendie survenu dans la nuit du 11 au 12 septembre, l’Equipe Cousteau n’a fait aucune communication officielle quant à l’état de la Calypso et les conséquences du sinistre sur son chantier de rénovation en Turquie. Sollicitée par Mer et Marine pour faire un point sur la situation, la fondation indique seulement que « les différents corps de métier sont au travail et comme annoncé la rénovation sera menée à bien ». On n’en saura pas plus pour le moment, en particulier sur la date prévisionnelle de remise à l’eau du bateau, question restée sans réponse. L’Equipe Cousteau, qui n'a pas répondu à notre demande d'interview d'un responsable du chantier, renvoie comme à son habitude vers son site Internet, où, dit-elle, « les informations importantes seront mises en ligne ». Pour l’heure, pas de précision, ni d’images récentes du bateau, la dernière nouvelle postée étant celle relative à l’incendie. Impossible donc de connaître l'avancée des travaux. 

 

La coque en cours de restauration l'an dernier (© : EQUIPE COUSTEAU)

 

« Il apparaît que les éléments historiques du navire sont intacts, ce sont certaines des nouvelles parties en bois du navire qui ont été affectées. Le feu a eu lieu à un moment crucial de la restauration, alors que la partie en bois de la coque venait d'être terminée, après des mois de travaux passionnés et méticuleux effectués par les charpentiers.  Cet incendie entraînera un retard dans la rénovation de la Calypso, mais il ne remet pas en question le processus de réparation de ce symbole mondial de la protection de l’environnement », écrivait en septembre dernier l’Equipe Cousteau, dont la présidente, Francine Cousteau, disait alors que « cette situation renforce ma détermination à mener à bien la volonté du Commandant Cousteau pour que la Calypso navigue à nouveau ».

 

(© : EQUIPE COUSTEAU)

 

Construit en 1942, l’ancien dragueur de mines de 42 mètres, converti en bâtiment océanographique en 1951 et à bord duquel Jacques-Yves Cousteau a sillonné les océans de la planète, avait coulé accidentellement à Singapour en 1996. Renfloué puis ramené en France l’année suivante, le bateau restera 10 ans en attente avant de rejoindre en 2007 Concarneau en vue de sa restauration. Celle-ci fut interrompue en 2009, Piriou réclamant une série d’impayés à la fondation Cousteau, qui conteste cette demande. A l’issue d’une longue procédure judiciaire, la vielle coque, à l’état de membrures, est finalement libérée et part en Turquie, à Izmit, où elle arrive en mars 2016 pour bénéficier de sa tant attendue cure de jouvence.