Marine Marchande
Que sont devenues les anciennes «Abeilles» Normandie et Provence ?

Focus

Que sont devenues les anciennes «Abeilles» Normandie et Provence ?

Marine Marchande

Alors que l’on évoque le remplacement des Abeille Flandre et Abeille Languedoc en 2021, voici quelques nouvelles de la carrière des ex-Abeille Normandie et Abeille Provence. Construits par le chantier belge Beliard Scheepswerf d’Ostende – désormais fermé – et livrés respectivement en 1977 et 1978, ces remorqueurs de haute mer de 2646 tonnes furent armés par le groupe Progemar qui leur octroya plusieurs missions diverses jusqu’en 1987.

Mis en vente, l’Abeille Normandie devenait le Salvor General puis trois ans plus tard le Magdelan Sea. En 2004, il était acheté par Zouros, un armement grec qui lui donnait le nom de Zouros Hellas. C’est en 2007 qu’il entrait dans le giron du groupe hellénique Tsavliris pour devenir le Tsavliris Hellas. Affecté à des missions de sauvetage, remorquage et assistance dans différentes contrées du monde – Afrique du Sud et de l’Est, Méditerranée, Açores, Canaries...etc le Tsavliris Hellas est amarré dans le port grec d’Argostoli depuis plusieurs mois. Serait-il voué à une prochaine fin de carrière après 42 ans de service ?  Long de 66,76 mètres et large de 13, l’ancienne Abeille Normandie possède toujours ses moteurs de propulsion d’origine, à savoir deux AGO-SACM de 20 cylindres en V totalisant une puissance de 7062 Kw et entraînant deux hélices à pas variable. Equipé pour la lutte anti-incendie avec deux pompes Fi-Fi de 350 m³/h, ce remorqueur était capable de parcourir une distance de 10000 milles nautiques à la vitesse de 10 nœuds.

L’Abeille Provence est devenue quant à elle le Salvor Commander puis peu de temps après le canadien Ryan Leet. Il fut remotorisé en 1995 par 2 GM V20 développant 11254 Kw puis équipé d’un propulseur azimutal de 400 Kw sur l’avant et fut affecté durant de nombreuses années à la surveillance et l’assistance des plate-forme dans les gisements de gaz en mer du Canada avec un équipage de douze personnes. Il fut désarmé à Sydney (Canada) le 15 décembre 2016 et des informations récentes lui attribueraient une conversion en yacht de luxe.

Un article de Marc Ottini

Nota : La photo illustrant cet article montre le Tsavliris Hellas à couple d’un remorqueur de Boluda à Las Palmas en 2014. A noter sur l’avant de la timonerie l’adjonction d’une citerne dédiée à améliorer sa stabilité.