Marine Marchande
Que sont devenus les Fret Sologne et Fret Languedoc ?
ABONNÉS

Actualité

Que sont devenus les Fret Sologne et Fret Languedoc ?

Marine Marchande

Entre 1995 et 1997, deux sister-ships construits par le chantier allemand J.J Sietas ont porté le pavillon français de Kerguelen sous les noms de Fret Sologne et Fret Languedoc. Le GIE France Euro Tramp avait été créé par les armements Louis Dreyfus, NTV Leduc et la Compagnie Méridionale de Navigation dans l’objectif de transporter des projets industriels d’usines ou des colis lourds en Europe avec des petites unités de 6000 à 8000 tonnes. Outre les deux navires cités, le GIE FR.E.T a aussi armé sous pavillon français (Kerguelen) les Cygne, La Briantais et Tadorne II puis affrété les Fret Moselle et Fret Marne qui n’ont jamais été francisés.

 

Le Fret Languedoc descend l’Escaut en 1996 arborant le logo FR.E.T sur ses flancs (© MARC OTTINI)

Le Fret Languedoc descend l’Escaut en 1996 arborant le logo FR.E.T sur ses flancs (© MARC OTTINI)

 

Construits en 1987, les Fret Sologne et Fret Languedoc ont eu une carrière assez parallèle, excepté que le premier cité a été échoué sur une plage de Chittagong le 24 octobre 2018 en provenance de Shanghai pour y être démoli. Le Fret Languedoc quant à lui navigue toujours sous le nom de Farah Princess.

Long de 107,43 mètres et large de 19 pour un port en lourd de 7765 tonnes, l’ancien Fret Languedoc – comme ses sister-ships – possède une cale unique d’un volume de 10282 m3 desservie par 2 grues électriques positionnées sur bâbord et pouvant se coupler. Il a aussi la possibilité d’embarquer 461 evp dont 30 « reefers». Commandé pour porter le nom de Kestrel, il est finalement sorti du chantier avec celui d’Elbström. Après quelques semaines, il est devenu le Conti Britannia jusqu’en 1989, puis le Svenja pour l’armement S.A.L. Trois ans plus tard, il était affrété pendant quelques voyages comme Jumbo Britannia au sein de la compagnie néerlandaise Jumbo Shipping et apparaissait ensuite comme Sea Tiger jusqu’à son passage sous pavillon français. Quand il est sorti de la flotte de France Euro Tramp, il a rejoint son sister-ship comme Sabrata Star.

 

Le Sabrata Star sous les couleurs de Brointermed en partance d’Anvers vers la Côte Occidentale d’Afrique. On remarquera le chargement typique de cette destination, avec des véhicules au dessus des conteneurs (© MARC OTTINI)

Le Sabrata Star sous les couleurs de Brointermed en partance d’Anvers vers la Côte Occidentale d’Afrique. On remarquera le chargement typique de cette destination, avec des véhicules au dessus des conteneurs (© MARC OTTINI)

 

Devenu le Nordana Madeleine en 2002, ce n’est que six années plus tard qu’il prenait le nom de BSLE Princess pendant dix mois. C’est alors qu’il a rejoint l’armement roumain Farah Navigation Co Ltd comme Farah Princess. Depuis cette date, il navigue entre la Roumanie et la Méditerranée Orientale ou l’Afrique du Nord avec un équipage de 13 syriens et immatriculé à Lomé, au Togo. Propulsé par un diesel 4 temps Wärtsilä à 9 cylindres – 9R32D – de 1895 Kw, il peut naviguer à la vitesse de 13 nœuds. Doté d’un propulseur d’étrave, il possède un alternateur attelé de 400 Kw/h ainsi que deux diesel-alternateur de 320 Kw/h et 240 Kw/h.

 

Le Palmyra à Cherbourg le 23 mars 2006. C’est l’un des sister-ships des Fret Sologne et Fret Languedoc venu lever et embarquer le prototype Agnes 200 – Un navire à effet de surface (NES) – construit sous un partenariat entre DGA et les CMN pour l’emmener dans un port du Golfe Persique (© MARC OTTINI)

Le Palmyra à Cherbourg le 23 mars 2006. C’est l’un des sister-ships des Fret Sologne et Fret Languedoc venu lever et embarquer le prototype Agnes 200 – Un navire à effet de surface (NES) – construit sous un partenariat entre DGA et les CMN pour l’emmener dans un port du Golfe Persique (© MARC OTTINI)

 

Le Fret Sologne avait été lancé pour l’armement S.A.L sous le nom de Régine mais était devenu aussitôt le Sea Lion jusqu’à sa francisation en 1995. Deux ans plus tard, il est passé sous le pavillon chypriote en tant que Cirene Star pour desservir l’Afrique de l’Ouest. Il a été rebaptisé en 2002 Nordana Sarah jusqu’en 2008, puis Well Faith pendant deux ans avant de redevenir Cirene Star durant 5 mois. Parti dans les eaux asiatiques comme Li Liang, c’est sous ce vocable qu’il a été vendu aux démolisseurs.            

Texte et photos: Marc OTTINI