Croisières et Voyages
Queen Mary 2 : Rolls-Royce va devoir payer pour les problèmes de pods

Actualité

Queen Mary 2 : Rolls-Royce va devoir payer pour les problèmes de pods

Croisières et Voyages

Les jurés d'une cour de Miami ont condamné Rolls-Royce à verser 24 millions de dollars de dommages et intérêt au groupe américain Carnival Corporation suite aux problèmes rencontrés sur les pods du paquebot Queen Mary 2. Le navire, livré en décembre 2003 par les chantiers de Saint-Nazaire, a en effet été confronté à des dysfonctionnements de ses pods Mermaid (moteurs électriques placés sous la coque dans des nacelles orientables) perturbant son exploitation au sein de la compagnie britannique Cunard, filiale de Carnival.
Initialement conçu par Rolls-Royce et Alstom Power Conversion (devenu Converteam), le pod Mermaid a connu des débuts très difficiles sur les navires de croisière, le QM2 n'étant pas le seul à subir des problèmes. Quatre autres paquebots réalisés à Saint-Nazaire, les Millennium de Celebrity Cruises (filiale de Royal Caribbean) ont, ainsi, enchainé les avaries et passages en cale sèche pour réparation. Dans ce cas, Royal Caribbean, qui avait également porté l'affaire en justice, a obtenu de Rolls-Royce 65 millions de dollars de dédommagement et mis en place avec le motoriste un plan d'action, semble-t-il efficace, pour corriger les défauts de jeunesse des pods de ses navires.
L'intérêt du pod, qui permet notamment de s'affranchir des lignes d'arbres, remplace les gouvernails et facilite la manoeuvre, n'est pas remis en cause. Mais les engins de forte puissance seraient plus difficiles à fiabiliser que les moteurs plus modestes, comme ceux employés sur les bâtiments de projection et de commandement français, dont les Mermaid semblent fonctionner sans problème.
Le pod Mermaid, dans sa version optimisée, est commercialisé par Converteam (qui fabrique les moteurs) et Rolls-Royce (qui fournit les parties mécaniques). Une nouvelle commande vient d'être passée par STX Europe au consortium Converteam / Rolls-Royce pour le nouveau navire de croisière Europa 2 destiné à Hapag-Lloyd. Ce navire sera équipé de deux pods Mermaid dont la puissance est très proche de celle des pods qui équipent les BPC Mistral, Tonnerre et Dixmude, dont les moteurs ont une puissance unitaire de 7 MW.

Pod Mermaid du BPC Mistral (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Pod Mermaid du BPC Mistral (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Propulsion - Motorisation de navires | Actualités du secteur Cunard Line | Toute l'actualité de la compagnie de croisière