Pêche

Fil info

Quelle image de la filière pêche en France ? Un sondage de France Filière Pêche

Pêche

Depuis plusieurs années, le sujet de la pêche a quitté la sphère spécialisée et anime les débats sociétaux. Quotas, engins et pratiques, surpêche... les questions mobilisent de plus de plus les spécialistes et intéressent le grand public.
 
France Filière Pêche, l'association à caractère interprofessionnel qui réunit tous les acteurs de la filière pêche française, a interrogé les Français* afin de tester leur niveau de connaissances sur de la durabilité des pêches françaises.
Qu'il s'agisse de ressources, de pratiques ou encore de métiers, FFP a clarifié les éléments sur lesquels il est important aujourd'hui de faire plus la lumière :
 
LA RESSOURCE

- Pour les Français, les principales espèces qu'ils consomment (moules, huitres, crevettes, saumon et thon) sont issues de la pêche française, alors qu'en réalité́ elles proviennent de l'aquaculture ou de l'importation !

- Près de la moitié des personnes interrogées pensent que la proportion de pêche française sur un étal est de 45%. Pourtant, seuls 25% du poisson que nous achetons chez les commerçants proviennent de la pêche française.

LES PRATIQUES

- Si près de 6 Français sur 10 sont en mesure de citer spontanément au moins une technique de pêche, c'est la pêche au filet qui est de loin la plus citée (37%).

- Pourtant, la pêche au chalut (connue de 17% des répondants) approvisionne 54% de l'offre en pêche française.

LES MÉTIERS

- Son métier semble être assez méconnu et peu attractif et cela se confirme car 58% des Français pensent qu'un marin pêcheur gagne un salaire inférieur ou égal au SMIC.

- En réalité, le marin pêcheur gagne plutôt mieux sa vie puisque sa rémunération mensuelle varie entre 2500€ et 3000€ nets mensuels.

Communiqué de France Filière Pêche, 04/09/19