Défense
Quels noms pour les futurs ravitailleurs et patrouilleurs de la marine française ?
ABONNÉS

Actualité

Quels noms pour les futurs ravitailleurs et patrouilleurs de la marine française ?

Défense

La France lancera cette année la construction du premier d’une série de quatre nouveaux bâtiments logistiques destinés à la Marine nationale. Développés sur la base du design du nouveau Vulcano de la flotte italienne, les bâtiments ravitailleurs de forces (BRF) mesureront 194 mètres de long pour 27.4 mètres de large, leur déplacement atteignant 31.000 tonnes à pleine charge (environ 16.000 lège), ce qui en fera les plus lourdes unités de la marine française après le porte-avions Charles de Gaulle. Le troisième et le quatrième pourraient même être plus gros si le ou les futur(s) porte-avions français ne sont pas à propulsion nucléaire. Placés sous bannière européenne (programme Logistic Support Ships – LSS) au titre d’une coopération franco-italienne, les BRF ont été confiés à l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement (OCCAR), qui a notifié leur commande en janvier 2019 à un groupement comprenant les Chantiers de l’Atlantique (mandataire) et Naval Group. Ils seront coréalisés avec Fincantieri, qui au-delà des plans du Vulcano largement modifiés pour le

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française