Marine Marchande
Qu’est devenu l’ancien Champs Elysées ?

Actualité

Qu’est devenu l’ancien Champs Elysées ?

Marine Marchande

Le 21 décembre 1983, le chantier naval Dubigeon Normandie lançait à Nantes un car-ferry nommé Champs Elysées. Ce navire commandé quelques mois auparavant par l’armement naval SNCF-Sealink était prévu pour assurer les lignes Boulogne-Douvres et Calais-Douvres. Quasi sister-ship du Côte d’Azur construit quelques années plus tôt, le Champs Elysées entrait en ligne en 1984. Ce car-ferry de 15229 tonneaux de jauge brute a assuré le service sur le Détroit jusqu’en 1992, date où il est parti vers les eaux normandes sous les marques de Sealink-Stena Line d’abord, puis Stena Line ensuite. Renommé Stena Parisien tout en conservant le pavillon tricolore – une évidence avec un tel nom ! – il a assuré la ligne Dieppe-Newhaven en alternance avec le Stena Londoner, ancien Versailles du même armement, pendant cinq années. Avec la création de la Scop Seafrance en 1997 et le départ de Stena Line de Dieppe quelques mois plus tôt, le navire repart aux chantiers ARNO de Dunkerque pour subir de nombreux travaux de modernisation et d’embellissement de ses emménagements. Il en ressortira sous le vocable de Seafrance Manet et opérera uniquement entre Calais et Douvres jusqu’au début 2008, lorsque Seafrance a été dans l’obligation de réduire le nombre de ses navires. Désarmé à Dunkerque, il quitte ce port le 29 avril 2008 pour rejoindre l’Irlande du Nord afin d’assurer la ligne Belfast-Stanraer (Ecosse) sous affrètement coque nue de Stena Line. Le 08 juillet suivant, le navire est acheté par l’armement suédois et reprend un nom au préfixe Stena…. Il devient alors le Stena Navigator, immatriculé à Londres. Victime de quelques phases de désarmement pendant sa période britannique, il est retiré définitivement du service le 16 novembre 2011. Trois mois plus tard – le 17 février 2012 – il franchit pour la dernière fois les passes du port de Belfast sous le nom de Daniya, avec Santander comme destination. Les chantiers de la capitale de la Cantabrie ont la charge de modifier ses intérieurs et de le repeindre aux couleurs de Balearia. Enregistré sous le pavillon bis espagnol – Santa Cruz de Teneriffe -, il navigue depuis cette date sur les différentes lignes de la compagnie espagnole. A l’exception qu’il a changé de nom en interne le Poeta Lopez Anglada le 19 septembre 2017.

Long de 133,85 mètres pour une largeur de 22,50, l’ancien Champs Elysées a désormais une capacité de 243 voitures – ou de 43 ensembles routiers sur deux ponts – soit 648 mètres linéaires de roulage – et 1257 passagers (contre 1650 lorsqu’il était sur le Détroit). Sa propulsion se compose de deux diesels Pielstick (4 temps) de 16 cylindres en Vé développant chacun 7950 Kw (10770 Bhp) soient 15900 Kw au total et entraînant deux hélices à pas variable. La production électrique est quant à elle assurée par deux alternateurs attelés de 1000 Kw/h mais aussi par quatre diesel-alternateur de 810 Kw/h.

Actuellement, le Poeta Lopez Anglada qui approche les 37 ans de bons et loyaux services effectue des rotations entre Algéciras et Tanger Med II. Le temps de la traversée est de 75 minutes.  

 

Texte et photos : Marc OTTINI           

 

En 1992, le Stena Parisien arborant une livrée « Stena Sealink » fait son entrée dans l’avant port de Dieppe, avant d’éviter et s’amarrer au nouveau terminal Transmanche.

En 1992, le Stena Parisien arborant une livrée « Stena Sealink » fait son entrée dans l’avant port de Dieppe, avant d’éviter et s’amarrer au nouveau terminal Transmanche.

Le Stena Parisien a également arboré les couleurs de Stena Line tout en ayant conservé le pavillon tricolore.

Le Stena Parisien a également arboré les couleurs de Stena Line tout en ayant conservé le pavillon tricolore.

Le Seafrance Manet effectue une énième entrée à Calais un jour d’hiver de 2005 avec un tirant d’eau très faible.

Le Seafrance Manet effectue une énième entrée à Calais un jour d’hiver de 2005 avec un tirant d’eau très faible.

Avril 2008. Le Seafrance Manet vit ses derniers jours sous pavillon français le long d’un quai dunkerquois. Il partira de la cité de Jean Bart le 29 avril suivant à destination de Belfast. Notons la modification de la rampe pour l’embarquement des véhicules au pont supérieur.

Avril 2008. Le Seafrance Manet vit ses derniers jours sous pavillon français le long d’un quai dunkerquois. Il partira de la cité de Jean Bart le 29 avril suivant à destination de Belfast. Notons la modification de la rampe pour l’embarquement des véhicules au pont supérieur.

Le Poeta Lopez Anglada photographié à Malaga navigue actuellement entre l’Espagne et le Maroc pour l’armement espagnol Balearia. A noter la rampe arrière modifiée à nouveau

Le Poeta Lopez Anglada photographié à Malaga navigue actuellement entre l’Espagne et le Maroc pour l’armement espagnol Balearia. A noter la rampe arrière modifiée à nouveau.  

 

Divers marine marchande