Croisières et Voyages
Qu’est devenu l’ancien Levant ?

Actualité

Qu’est devenu l’ancien Levant ?

Croisières et Voyages

Numéro de coque 625 : L’une des surprenantes réalisations du site malouin d’Alstom Leroux Naval fut le luxueux petit paquebot Le Levant destiné à la Compagnie du Ponant. Ce navire de 3504 Tjb à la silhouette d’un yacht fut mis en service en 1998 et devenait à cette date le second paquebot de la compagnie après le célèbre Le Ponant. Avec sa longueur de 100,26 mètres, sa largeur de 13,10 et son extrêmement faible tirant d’eau de 3,20 mètres, Le Levant pouvait proposer des croisières dans des endroits insolites inaccessibles aux grands paquebots. A bord, les 95 passagers logés dans 45 superbes cabines peuvent bénéficier de 2 restaurants, d’autant de bars, d’un salon, d’une discothèque ou encore d’une piscine au travers de ses 4 ponts, puis d’un équipage de 60 personnes.

 

(© : MARC OTTINI)

(© : MARC OTTINI)

 

Emmené à 16 nœuds avec une propulsion classique composée par 2 Diesel Wärtsilä de 9 cylindres en ligne – 9L20 – développant 1485 Kw (2018 Bhp) à 1000 tours par minutes et entraînant chacun une hélice à pas variable, Le Levant fut devenu trop petit au sein de la Compagnie du Ponant. Cette dernière, entrée dans le giron de CMA CGM vendait le navire en novembre 2012 à Paul Gauguin Cruises. Il quittait le pavillon de Wallis et Futuna pour prendre celui de l’île de Malte sous le nom de Tera Moana. Après quatre années passées en Océanie, il était acheté par GCCL Cayman Fleet 1 et devenait le Clio nom qu’il porte toujours aujourd’hui. Côté technique, il offre un excellent confort à ses passagers grâce à sa stabilisation ACH à 2 ailerons fixes non repliables. Il possède un propulseur d’étrave de 243 Kw et quatre diesel-alternateurs produisant 1320 Kw au total.

Texte et photos : Marc Ottini