Marine Marchande
Qu’est devenu le car-ferry Pont L’Abbé ?

Focus

Qu’est devenu le car-ferry Pont L’Abbé ?

Marine Marchande

Construit par le chantier danois Aalborg Værft dans la ville éponyme entre 1976 et 1978, le car-ferry Dana Anglia a été mis en service le 13 mai 1978. Commandé par DFDS Seaways pour assurer la ligne entre Esbjerg et Harwich, il allait porter ce nom jusqu’en 2002.

 

Le Dana Anglia à son arrivée à Harwich le 1er mai 1997 sous les couleurs de Scandinavian Seaways et sans « sponsons » (© DIRK NOTENBOOM) 

Le Dana Anglia à son arrivée à Harwich le 1er mai 1997 sous les couleurs de Scandinavian Seaways et sans « sponsons » (© DIRK NOTENBOOM) 

Le Dana Anglia à son arrivée à Harwich le 1er mai 1997 sous les couleurs de Scandinavian Seaways et sans « sponsons » (© DIRK NOTENBOOM) 

Le Dana Anglia à son arrivée à Harwich le 1er mai 1997 sous les couleurs de Scandinavian Seaways et sans « sponsons » (© DIRK NOTENBOOM) 

 

Aux marques de Scandinavian Seaways, il prend cette année là le nom de Duke of Scandinavia. Des transformations font passer sa jauge de 14.400 tjb à 19.589 tjb et celles-ci se remarquent sur l’extérieur par l’ajout de « sponsons »,  caissons intégrés sur chaque bord de la coque au niveau de la ligne de flottaison afin d’améliorer la stabilité. Les parties réservées aux passagers sont modernisées. Durant quatre ans, il « tourne » sur cette ligne en alternance avec l’Admiral of Scandinavia en proposant un départ quotidien dans chaque sens. En 2006, le Scandinavian Seaways ferme cette ligne et les navires sont mis en vente.

Brittany Ferries est alors en quête d’un remplaçant pour le Val de Loire. Le Duke of Scandinavia est dans un premier temps affrété auprès de l’armement danois avec une option d’achat, qui sera d’ailleurs levée en décembre 2007. Il entre alors en carénage pour quelques modifications des emménagements et en ressort aux couleurs de Brittany Ferries sous le nom de Pont L’Abbé.

 

Le Pont L’Abbé est à l’entrée à Cherbourg le 12 mars 2006. L’Ajout des sponsons a été effectué (© MARC OTTINI) 

Le Pont L’Abbé est à l’entrée à Cherbourg le 12 mars 2006. L’Ajout des sponsons a été effectué (© MARC OTTINI) 

 

Facilement identifiable à plusieurs milles par sa cheminée centrale exceptionnellement haute, le car-ferry assure les routes Roscoff-Plymouth puis Cherbourg-Portsmouth ensuite. Sa capacité est de 1370 passagers – dont 1249 lits – et 121 fauteuils « Pullman », ainsi que 470 voitures. Ses garages affichent une longueur de roulage de 810 mètres linéaires. Après avoir effectué sa dernière traversée entre Plymouth et Roscoff le 9 novembre 2008, le Pont L’Abbé rejoint les bassins du port de Saint-Nazaire pour y être désarmé. Ce navire d’une longueur de 152,90 mètres et d’une largeur de 24,19 pour un tirant d’eau de 7,50 mètres est numériquement remplacé au sein de l’armement Breton par le nouvel Armorique construit en Finlande.

 

Le Pont L’Abbé désarmé à Saint-Nazaire en 2009. On remarque le sponson sur tribord (© V. GROIZELEAU) 

Le Pont L’Abbé désarmé à Saint-Nazaire en 2009. On remarque le sponson sur tribord (© V. GROIZELEAU) 

 

En octobre 2009, le Pont L’Abbé est acheté par l’armement italien Moby Lines et quitte le port nazairien pour en rejoindre celui de Gênes. Là-bas, il est entièrement transformé pour le rendre apte à desservir la Corse au départ de Toulon ou de Livourne et en sort sous des couleurs très originales avec le nom de Moby Corse. Avec une capacité réduite à 1120 passagers – tous logés en cabines pour les traversées de nuit – et 420 voitures, il effectue sa première traversée entre Toulon et Bastia le 1er avril 2010. Mais la ligne est fermée dès février 2011.    

 

Le 3 septembre 2019, le Moby Corse immatriculé à Livourne et arborant une livrée propre à Moby-Tirrenia est à l’arrivée à Bastia. Sur ces photos, il est possible de bien distinguer les « sponsons »(© MARC OTTINI) 

Le 3 septembre 2019, le Moby Corse immatriculé à Livourne et arborant une livrée propre à Moby-Tirrenia est à l’arrivée à Bastia. Sur ces photos, il est possible de bien distinguer les « sponsons »(© MARC OTTINI) 

​​​​​​​

Depuis, le Moby Corse est exploité vers l’île de Beauté, depuis le port italien de Gênes. Cela, sous la conduite d’un équipage composé de 120 hommes et femmes. Sa propulsion est assurée par deux diesel Pielstick – licence Lindholmen – du type 18 PC2-5 à 18 cylindres en Vé développant au total 15445 Kw (21000 ch) et entraînant 2 hélices à pales orientables à travers deux réducteurs. Sa vitesse maximale est de 21 nœuds.

Un article de Marc Ottini

 

Le 3 septembre 2019, le Moby Corse immatriculé à Livourne et arborant une livrée propre à Moby-Tirrenia est à l’arrivée à Bastia. Sur ces photos, il est possible de bien distinguer les « sponsons »(© MARC OTTINI) ​​​​​​​

Le 3 septembre 2019, le Moby Corse immatriculé à Livourne et arborant une livrée propre à Moby-Tirrenia est à l’arrivée à Bastia. Sur ces photos, il est possible de bien distinguer les « sponsons »(© MARC OTTINI) ​​​​​​​

Brittany Ferries | Actualité de la compagnie maritime bretonne