Marine Marchande
Qu’est devenu le pinardier Pic Saint Loup ?
ABONNÉS

Actualité

Qu’est devenu le pinardier Pic Saint Loup ?

Marine Marchande

Jusqu’à la fin des années 1990, le pavillon français comptait dans ses rangs plusieurs pinardiers dont l’un d’eux s’appelait Pic Saint Loup. Son nom provenant d’un vin français produit au nord de Montpellier, à la limite du Gard et de l’Hérault. La montagne très proche porte également ce nom.

Commandé au chantier allemand Ernst Menzer Werft de Geesthacht – aujourd’hui disparu – ce navire de 3180 tonnes de port en lourd fut mis en service au mois de septembre 1974. Affrété coque nue par la Navale des Transports Vinicoles Leduc – NTV  Leduc – il voyait sa gérance confiée à la Société Navale Caennaise, au même titre que l’Odet quelque peu différent. Ce n’est qu’en 1995 qu’il entrera dans le giron de la Navale Française avant de prendre le pavillon des Antilles Néerlandaises avec Willemstad comme port d’attache trois ans plus tard. Pendant plusieurs années, le Pic Saint Loup navigue au cabotage international principalement entre les pays producteurs de vin du bassin méditerranéen et Sète ou des contrées du nord de l’Europe. Mais pour les membres d’équipage qui étaient habitués à ces zones de navigation, ils avaient la