Marine Marchande
Qu’est devenu le porte-conteneurs roulier Renoir de la CGM ?
ABONNÉS

Actualité

Qu’est devenu le porte-conteneurs roulier Renoir de la CGM ?

Marine Marchande

C’est en 1975 que les chantiers navals de La Ciotat et de l’Atlantique à Saint Nazaire recevaient une commande émanant de la Compagnie Générale Maritime pour la construction de six porte-conteneurs rouliers de 19669 tonnes de port en lourd. Baptisé la série des « Peintres » du fait des noms qui leur furent attribués à savoir : Cézanne, Degas, Gauguin, Monet, Renoir et Utrillo, ils furent tous mis en service entre 1977 et 1978. Ces navires avaient une longueur de 163,80 mètres, une largeur de 26,50 pour un tirant d’eau maxi de 10,74 mètres. Un haut franc-bord laissait deviner un grand garage à trois entreponts reliés par une rampe intérieure dans lequel l’on accédait par une porte-rampe oblique à l’arrière tribord. En manutention verticale, ses 4 cales pouvaient également être accessibles à travers des panneaux de pont du type Pontoon « à plat pont ». Cela permettait d’embarquer sur le pont supérieur du matériel roulant via une porte étanche placée devant le château. En version conteneurs, il avait une capacité de 637 evp – 330 en cales et 307 en pontée. Le gréement était constitué de quatre grues Brissonneau & Lotz : 2 de 40 tonnes puis 2 de 25.

Du côté de la machine, ils étaient motorisés par deux diesels S.E.M.T Pielstick 18PC2 5V développant une puissance maximale de 23400 cv mais cependant limitée à 18720 cv en service normal. A travers un double réducteur, ils entraînaient une seule hélice leur permettant de naviguer à 19,25 nœuds. Sur l’avant un propulseur d’étrave de 750 cv était prévu pour les manœuvres. Affectés à leur mise en service sur la route Europe-Pacifique Sud, ils furent rapidement transférés entre l’Europe du Nord et l’Océan Indien via la Méditerranée dans le cadre du G.I.E Capricorne créé entre la C.G.M et la N.C.H.P (Navale et Commerciale Havraise Péninsulaire). Mais dès 1987, ils allaient connaître des destins divers. Quatre furent jumboisés en Corée du Sud et au Japon cette même année et recevaient un tronçon central de 40,35 mètres, portant leur longueur à 204,15 mètres pour un port en lourd de 26700 tonnes. Avec une cinquième grue de 40 tonnes ajoutée, leur capacité était portée à 28522 m3 de volume en garage ou 1063 evp en version « tout conteneurs ». Ce furent les Gauguin (jumboisé par

CMA CGM | Toute l'actualité du groupe maritime français