Marine Marchande
Qu’est devenu l'Abeille Supporter ?
ABONNÉS

Actualité

Qu’est devenu l'Abeille Supporter ?

Marine Marchande

Norvège, juin 1974, le chantier Aukra-Bruk de Molde commençait la construction d’un supply-vessel qui allait être livré à l’armement norvégien K/S Seaway Supply un an plus tard. Baptisé Seaway Devon avec Oslo comme port d’attache, le navire partait aussitôt travailler sur les champs pétrolifères de la mer du Nord. Puis, après seulement quelques mois de navigation dans sa configuration d’origine, il est converti en navire de support de plongée à Ulsteinvik. A cette occasion, il reçoit deux grues, un portique sur l’arrière puis un second sur tribord pour assurer la mise en œuvre d’un robot sous-marin télé-opéré (ROV) avant de devenir le Seaway Hawk, toujours sous les couleurs norvégiennes. Pendant cinq ans, il continue d’être exploité en mer du Nord.

En 1982, le groupe Progemar achète le navire, le rebaptise Abeille Supporter et confie sa gérance technique aux Abeilles International. Immatriculé à Lorient, il effectue de nombreuses missions nécessitant un robot sous-marin téléguidé le long du littoral atlantique ou en Manche principalement.

 

L’Abeille Supporter évoluant dans le port de Lorient en 1999. A noter qu’il arbore déjà les marques de la DGA sur ses cheminées 

L’Abeille Supporter évoluant dans le port de Lorient en 1999. A noter qu’il arbore déjà les marques de la DGA sur ses cheminées (© : MARC OTTINI)

L’Abeille Supporter évoluant dans le port de Lorient en 1999 

L’Abeille Supporter évoluant dans le port de Lorient en 1999 (© : MARC OTTINI)

 

En 1986,