Marine Marchande
Qu’est devenu le transport de produits chimiques Pointe du Castel ?

Actualité

Qu’est devenu le transport de produits chimiques Pointe du Castel ?

Marine Marchande

Lorsque la Compagnie Finistérienne de Cabotage existait encore et qu’elle était dans une dynamique de croissance, elle avait passé commande au chantier norvégien d’Aukra d’un navire de transport de produits chimiques – ou de raffinés – de 4864 tonnes de port en lourd. Livré en 1992 et baptisé Pointe du Castel avant d’entrer en exploitation au cabotage international, il arborait fièrement le Triskell dans sa cheminée, emblème de la compagnie bretonne ainsi qu’une couleur rouge vif. Armé par un équipage de 13 hommes, le Pointe du Castel allait être transféré à la Navale des Transports Vinicoles-Leduc basée à Sète dès juillet 1994. Très vite, il allait revêtir une couleur de coque bleue et perdre son précieux Triskell, tout en continuant de naviguer dans les mêmes zones.

 

Sous un fort vent d’ouest, le Pointe du Castel effectue son escale inaugurale havraise en hissant le grand pavois pour l’occasion

Sous un fort vent d’ouest, le Pointe du Castel effectue son escale inaugurale havraise en hissant le grand pavois pour l’occasion (© PASCAL BREDEL)

Immatriculé à Brest et arborant le Triskell de la Société Finistérienne de Cabotage dans sa cheminée, le Pointe du Castel est en attente quai Roger Meunier au Havre (©  MARC OTTINI)

Immatriculé à Brest et arborant le Triskell de la Société Finistérienne de Cabotage dans sa cheminée, le Pointe du Castel est en attente quai Roger Meunier au Havre (©  MARC OTTINI)

 

Navire très compact de 87,50 mètres de long pour 15,20 de large et un tirant d’eau de 6,16 mètres, il possède 14 citernes dont les centrales sont en Inox et équipées de serpentins pour le réchauffage des produits transportés. Les latérales sont elles recouvertes de résine époxy. La totalité offre un volume de 4897 m3 et chacune des cuves possède sa propre pompe immergée d’un débit de 175 m3/heure.

 

Le 31 octobre 2007, le Pointe du Castel descend la Seine avec les marques de la Navale Française dans sa cheminée

Le 31 octobre 2007, le Pointe du Castel descend la Seine avec les marques de la Navale Française dans sa cheminée (© PASCAL BREDEL)

Quelques temps plus tard, la coque du navire perd son rouge d’origine et devient bleue tout en conservant les marques de la Navale Française (©  MARC OTTINI)

Quelques temps plus tard, la coque du navire perd son rouge d’origine et devient bleue tout en conservant les marques de la Navale Française (©  MARC OTTINI)

 

Puis en avril 2008 du fait que NTV-Leduc devenu Navale Française soit passé sous le contrôle du groupe norvégien Eitzen, le chimiquier prend le nom de Sichem Castel sous bannière maltaise. Mais pour de courte durée puisqu’il quitte la flotte d’Eitzen pour devenir le Yigit tout en conservant son pavillon le 30 novembre 2011. Propriété de l’armement turc Hicriercili, il est repeint en orange et poursuit sa navigation en Méditerranée Orientale et en Mer Noire. Quelques mois passent avant que sa coque revêt le site internet de sa compagnie.

 

Passé sous le pavillon maltais malgré qu’il ait été acheté par un armement turc et renommé Yigit, l’ancien Pointe du Castel descend le Bosphore le 20 juillet 2012. Notons qu’il a retrouvé une couleur proche de celle d’origine

Passé sous le pavillon maltais malgré qu’il ait été acheté par un armement turc et renommé Yigit, l’ancien Pointe du Castel descend le Bosphore le 20 juillet 2012. Notons qu’il a retrouvé une couleur proche de celle d’origine (© MARC OTTINI)

 

Puis le 05 juillet 2018, le Yigit quitte les eaux chaudes de l’Europe du Sud pour retrouver celles du pays qui l’a construit et devient le Hordafor VII. Ce n’est qu’en mai 2019 qu’il passe sous bannière norvégienne pour assurer le transport de produits raffinés et parfois des opérations de soutage dans son pays.

 

Avant de remonter dans le pays qui l’a construit en prenant le nom d’Hordafor VII, le Yigit a arboré sur sa coque le site Internet de son armement turc

Avant de remonter dans le pays qui l’a construit en prenant le nom d’Hordafor VII, le Yigit a arboré sur sa coque le site Internet de son armement turc (© MARC OTTINI)

 

L’ancien Pointe du Castel est motorisé par un diesel semi-rapide Wärtsilä à 8 cylindres – 8R32D – de 2940 Kw (4000ch) entraînant une hélice à pales orientables à travers un réducteur. Il dispose d’une puissance électrique fournie par 2 diesel-alternateurs Volvo-Penta développant 408 Kva et d’un propulseur de 294 Kw (400 ch).   

Un article de Marc Ottini