Divers
Quiberon: L'Ecole nationale de voile en sursis

Fil info

Quiberon: L'Ecole nationale de voile en sursis

Divers
 
Après l'euphorie de l'annonce des JO 2024 à Paris et des épreuves nautiques à Marseille, voici que des vents contraires se mettent à souffler sur l'Ecole nationale de voile à Quiberon et la FFVoile ! Ce mardi, un rapport de la Cour des comptes pointe la perte de la vocation d'école nationale de l'ENSV, sa sous-activité chronique et le coût de fonctionnement de cet établissement public lancé en 1970. La Ministre des sports, Laura Flessel, mise sur un rapprochement avec le Campus d'excellence sportive en Bretagne, mais elle n'exclue pas la fermeture.  
 
"L’École nationale de voile et des sports nautiques (ENVSN) bénéficie de soutiens de l’Etat au titre de champs de compétence dans les disciplines sportives de la voile : l’entraînement des sportifs de haut niveau et la formation des encadrants à la pratique des sports de voile, au même titre que la Fédération française de voile (FFV). Dans une économie des sports nautiques florissante, la FFV a su trouver sa place alors que l’ENVSN voit son activité décliner. Ce déclin est largement consécutif à des décisions de l’État dont les effets sont maintenant irréversibles. À cela s’ajoute la perte de l’entraînement des équipes nationales sur le bassin de l’école. L’ENVSN connaît en conséquence une sous-activité chronique, compensée par une subvention croissante de l’État. La Cour appelle au rapprochement organique entre l’ENVSN et le GIP « Campus de l’excellence sportive en Bretagne », que pilote le conseil régional de Bretagne en partenariat avec l’État. Une telle évolution mérite d’être explorée, à défaut de quoi il conviendrait d’envisager la fermeture de l’école".
 
Le rapport est ici
 
L'avis de la Ministre des sports est ici

Un article de la rédaction du Télégramme