Défense
Rapprochement américano-britannique autour des porte-avions

Actualité

Rapprochement américano-britannique autour des porte-avions

Défense

En déplacement aux Etats-Unis, Philip Hammond, ministre britannique de la défense, a signé le 5 janvier avec son homologue américain, Leon Panetta, une lettre d'intention en matière de coopération autour des porte-avions. L'accord prévoit que les Américains apportent leur aide aux Britanniques dans le domaine de la formation et de l'entrainement des pilotes. Fin 2010, Londres a, en effet, décidé d'abandonner le concept des bâtiments dotés d'un tremplin pour la mise en oeuvre d'avions à décollage court et appontage vertical, au profit d'un porte-avions doté de catapultes, d'une piste oblique et de brins d'arrêt. Cette décision se traduit par l'abandon, pour la Grande-Bretagne, de la version F-35B du Joint Strike Fighter (JSF), auquel doit se substituer, au sein de la Fleet Air Arm, le F-35C, qui sera également déployé sur les porte-avions américains.

Les porte-avions britanniques devaient disposer du F-35B (© : THALES)
Les porte-avions britanniques devaient disposer du F-35B (© : THALES)

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques US Navy / USCG