Nautisme
Rassemblement exceptionnel pour la semaine du Record SNSM

Actualité

Rassemblement exceptionnel pour la semaine du Record SNSM

Nautisme

Pen Duick, trimarans, monocoques, voiliers traditionnels... Une imposante flotte se concentre depuis hier après-midi à Saint-Nazaire pour la 4ème édition du Record SNSM. Cette course, organisée pour soutenir et rendre hommage aux sauveteurs en mer, s'élancera dimanche à 18 heures, après un week-end de fête dans le bassin de Penhoët. Il sera alors temps de se mesurer sur l'eau, pour un tour de Bretagne de 568 milles vers Saint-Malo. Et il y aura, à coup sur, du grand spectacle et de quoi, pour les milliers de curieux attendus pour le départ après-demain, à en avoir plein les yeux. On pourra difficilement rater les deux trimarans ORMA Groupama 2 et Banque Populaire IV, qui risquent fort de battre le record entre Saint-Nazaire et Saint-Malo (13h 26' 49'').

 Banque Populaire IV et Groupama 2 à Saint-Nazaire (© : BERNARD BIGER)
Banque Populaire IV et Groupama 2 à Saint-Nazaire (© : BERNARD BIGER)

Alors que quatre Class'40 et trente courses-croisières seront sur la ligne de départ, les regards se tourneront aussi vers les sept monocoques Imoca, car beaucoup d'entre eux sont quasiment finalisés dans leurs évolutions avant le tour du monde en solitaire. Ainsi, Michel Desjoyeaux (Foncia) a changé de mât et de quille après sa transat anglaise écourtée pour cause de dérive abîmée. De même pour le vainqueur de cette épreuve mythique, Loïck Peyron (Gitana Eighty) ayant dû changer de voile de quille après son convoyage retour car celui-ci a été vrillé à la suite de plusieurs chocs avec des animaux marins. Le vainqueur de la Barcelona World Race, Jean-Pierre Dick (Paprec-Virbac 2) a lui aussi optimisé son monocoque désormais doté de « strakes », ces excroissances sur la coque entre l'étrave et le pied de mât ayant pour but de limiter les risques d'enfournement au portant. Le Britannique Mike Golding (Ecover) a également changé son voile de quille en carbone et se présentera dans sa version finale après ses déboires lors de la transat BtoB l'hiver dernier. Jean Le Cam (VM Matériaux) dévoilera les modifications sensibles qu'il a apportées à son bateau cet hiver, en particulier son nouveau système de safrans relevables. Enfin, Jérémie Beyou (Delta Dore) va se confronter pour la première fois à ces concurrents avec son nouveau mât, tandis que Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) a très sensiblement transformé son monocoque cet hiver avec une grosse cure d'amaigrissement...

 Départ de la course en 2006 (© :  BENOIT STICHELBAUT)
Départ de la course en 2006 (© : BENOIT STICHELBAUT)

En revanche, aux dernières nouvelles, Marc Guillemot (Safran) ne sera finalement pas présent à Saint-Nazaire, son bateau ayant cassé une dérive lors de son convoyage retour de Boston. De même, Brian Thompson (Pindar) ne pourra pas venir, son voilier venant d'être remis à l'eau et le Britannique a préféré assurer sa qualification pour le Vendée Globe, qualification qui doit être validée avant la fin du mois de juin...

 Les Pen Duick, hier à Saint-Nazaire (© : BERNARD BIGER)
Les Pen Duick, hier à Saint-Nazaire (© : BERNARD BIGER)

Aux côtés de ces lévriers de mers, on notera la présence, ce week-end à Saint-Nazaire, de plusieurs voiliers traditionnels. Les Pen Duick, Pen Duick II et Pen Duick V sont arrivés hier, de même que le Mutin. Arborant fièrement ses 92 ans, le voilier école, plus ancien navire de la Marine nationale, est lui aussi venu rendre hommage à la Société Nationale de Sauvetage en Mer.

 Les trimarans à Saint-Nazaire (© : BERNARD BIGER)
Les trimarans à Saint-Nazaire (© : BERNARD BIGER)

Record SNSM