Disp POPIN non abonne!
Construction Navale
Rauma : Rolls-Royce investit massivement sur les propulseurs azimutaux

Reportage

Rauma : Rolls-Royce investit massivement sur les propulseurs azimutaux

Construction Navale

« Il n’y a pas une seule pierre qui n’ait pas été retournée ici ».  Olli Rantanen est le directeur du site Rolls-Royce de Rauma, sur la côte ouest de la Finlande. Son site, spécialisé dans la construction des propulseurs, vient de bénéficier d’un investissement exceptionnel : 57 millions d’euros d’investissements et cinq années de travaux. « Ce qu’il fallait pour transformer cette usine en site de classe mondiale », souligne Ulla Ylisäe, qui a dirigé cet imposant programme de rénovation qui s’est achevé en début de semaine avec l’inauguration officielle par le ministre finlandais de l’économie.

 

 

Pour Rolls-Royce, cet investissement est intervenu dans un contexte particulier : décidé avant la crise de l’offshore, il s’achève alors que le groupe britannique est toujours très éprouvé et que son activité marine a été racheté par le norvégien Kongsberg. « Nous avons beaucoup réfléchi quand l’offshore s’est effondré. Nous avons constaté que si l’activité design était durement impactée, les segments de nos moteurs Bergen et de nos systèmes de gouvernail Promas, eux, continuaient à rencontrer du succès. La propulsion est apparu comme un secteur à consolider et c’est ce que nous avons fait en investissant ici à Rauma, à Kokola, également en Finlande pour les waterjets, à Kristinehamn en Suède pour notre centre de recherche en hydrodynamique et à Ulsteinvik en Norvège, notamment pour les tunnels », détaille Gary Nutter, patron de la division propulsion.

 

(© ROLLS-ROYCE)

(© ROLLS-ROYCE)

 

Alors Rauma a bénéficie d’une cure de jouvence pour devenir la référence mondiale de construction de propulseurs azimutaux. Le site, datant de 1956, a été entièrement repensé. Le hall de production a été complètement reconstruit. Un deuxième hangar de 35 mètre de haut a été créé avec des ponts roulants de 40, 80 et 200 tonnes. Un tout nouveau hall de soudure a été installé et six unités de test des propulseurs. « L’idée c’était à la fois de s’adapter aux nouveaux produits, donc de stabiliser les lieux pour des charges lourdes  et de fluidifier la production en intégrant un maximum la logistique ». Différents circuits de production ont été imaginés au sein de l’usine et ils pourront s’adapter au carnet de commande et à la charge. Un centre intégré de logistique a été installé à côté de l’usine.

 

(© ROLLS-ROYCE)

(© ROLLS-ROYCE)

(© ROLLS-ROYCE)

(© ROLLS-ROYCE)

(© ROLLS-ROYCE)

(© ROLLS-ROYCE)

(© ROLLS-ROYCE)

(© ROLLS-ROYCE)

 

A Rauma, on produit tous types de propulseurs : les US – surtout destinés aux remorqueurs, les UUC  qui équipent déjà plus de 600 navires de forage, plateformes, FPSO ou le Pioneering Spirit – le plus gros bateau du monde. Mais on va aussi y produire le tout dernier pod imaginé par Rolls-Royce, l’Elegance, qui va fonctionner avec la technologie de l’aimant permanent sur une gamme allant de 1.5 à 7.5 MW et pouvant être adapté aux bateaux allant dans la glace.

« Les propulseurs azimutaux sont un de nos produits les plus importants. Cet important investissement à Rauma nous prépare à la future croissance du marché », dit Mikael Mäkinen, patron de Rolls-Royce Marine. Les résultats 2018 montrent une progression de 30% sur ce segment par rapport à l’an passé. « Les résultats des consolidations à l’offshore commencent à se faire sentir et le marché repart. Nous avons beaucoup de chantiers de réactivation et de mise à jour de plateformes. Il y a beaucoup de travail notamment en Norvège. Et les autres marchés, avec notamment la pêche, sont encourageants », souligne Gary Nutter. Reste à voir comment le partage des activités entre Rolls-Royce et Kongsberg impactera ces prévisions.

Reportage à Rauma en décembre, actualisé en janvier

 

Rolls-Royce