Construction Navale
RCCL choisit Turku pour ses premiers paquebots au GNL

Actualité

RCCL choisit Turku pour ses premiers paquebots au GNL

Construction Navale
Croisières et Voyages

Le groupe américain Royal Caribbean Cruises Ltd et le chantier finlandais de Turku, filiale du groupe allemand Meyer Werft, ont conclu un accord en vue de réaliser une nouvelle classe de grands paquebots dotés d’une propulsion duale fonctionnant au gaz naturel liquéfié (GNL) et au gasoil. Adoptant un tout nouveau design, ces navires d'environ 200.000 GT de jauge, connus sous le nom de projet Icon, auront une capacité de quelques 5000 passagers. Ils doivent rejoindre Royal Caribbean International, l’une des filiales de RCCL, au second trimestre 2022 et au second trimestre 2024.

Piles à combustible

En plus de l’adoption, pour la première fois dans sa flotte, d’une propulsion au GNL, RCCL a annoncé qu’il allait également tester les piles à combustible, pour lesquelles l’industrie allemande, dont Meyer Werft, est engagée dans un ambitieux programme de R&D. Des essais seront menés à partir de 2017 sur un paquebot de la classe Oasis (5500 passagers), l’emploi plus large de cette technologie étant prévu pour les futures unités de la classe Quantum (4200 passagers), dont les quatrième et cinquième exemplaires doivent sortir du chantier Meyer Werft de Papenburg en 2019 et 2020. Et bien sûr, les piles à combustible devraient embarquer ensuite sur les unités de la classe Icon (voir notre article sur le sujet). 

Six autres navires à Saint-Nazaire

Ces nouvelles unités vont compléter les géants de la classe Oasis, dont le quatrième sera livré en 2018 par STX France, qui achèvera une unité dérivée, sans doute encore plus grande, en 2022. Saint-Nazaire doit dans le même temps produire les quatre nouveaux paquebots de Celebrity Cruises, filiale premium de RCCL (projet Edge, 2900 passagers), avec des mises en service prévues en 2018, 2020, 2021 et 2022. Il ne restait donc pas de place dans les chantiers français pour un paquebot géant prototype de plus en 2022.

C’est l’une des raisons du retour de RCI à Turku, qui n’avait plus travaillé pour cette compagnie depuis les deux premiers Oasis, entrés en flotte en 2009 et 2010 (RCCL restait néanmoins client des chantiers finlandais via sa filiale allemande TUI Cruises, pour laquelle trois unités de 2500 passagers ont été livrées entre 2014 et 2016 et trois autres de 2900 passagers le seront entre 2017 et 2019).

Une longueur d’avance sur la propulsion au gaz

Mais Meyer Werft a aussi bénéficié sans nul doute de son expérience dans les navires dotés d’une propulsion au GNL, technologie sur laquelle il dispose désormais d’une solide expérience. Après la livraison de son premier grand navire à passagers fonctionnant au gaz, le Viking Grace (2013),  un autre ferry au GNL, le Megastar de Tallink, sortira début 2017 des chantiers finlandais. Ceux-ci vont également lancer la construction l’an prochain du tout premier paquebot équipé de ce type de propulsion, que Costa Croisières réceptionnera en 2019, puis en 2021 pour son sistership (projet Excellence, 5200 passagers). S’y ajouteront deux unités dérivées pour Carnival Cruise Line livrables en 2020 et 2022. Pendant ce temps, toujours sur une base de design commune, le site allemand de Papenburg sortira en 2018 et 2021 les deux prochains navires d’AIDA Cruises (projet Helios, 5000 passagers), ainsi qu’une unité de 5200 passagers pour P&O Cruises.

Le carnet de commandes du groupe Meyer Werft compte donc, maintenant, 9 paquebots au GNL, propulsion d’avenir sur laquelle il prend clairement de l’avance sur ses concurrents (Saint-Nazaire devait se lancer sur ce marché en 2017 avec le projet Pegasis de Brittany Ferries, finalement suspendu en 2015). Et les premiers pas du constructeur allemand dans la technologie complexe mais très prometteuse des piles à combustible devrait provoquer une réaction vigoureuse des autres constructeurs européens s’ils ne veulent pas se laisser distancer.

 

Meyer Turku (ex-STX FINLAND) Royal Caribbean | Actualité de la compagnie de croisière