Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Actualité

RCCL commande de nouveaux paquebots à Saint-Nazaire

Construction Navale
Croisières et Voyages

Un nouveau géant dérivé de la classe Oasis pour Royal Caribbean International et une quatrième unité du type Edge pour Celebrity Cruises ! Le groupe américain RCCL confirme sa confiance dans le chantier STX France de Saint-Nazaire avec de nouveaux navires. Une lettre d’intention en ce sens a été signée mercredi 25 mai, en vue d’une signature du contrat définitif d’ici la fin de l’année. Au passage, RCCL transformera le troisième Edge, qui faisait l’objet d’une commande annulable, en contrat ferme.

Les quatre Edge livrés entre 2018 et 2022 

Destinés à la filiale haut de gamme de l’armateur américain, ces navires de 300 mètres et 117.000 GT de jauge compteront 1450 cabines. Les deux premiers (J34 et K34), qui ont fait l’objet d’une lettre d’intention en décembre 2014, seront livrés à Celebrity Cruises à l’automne 2018 et début 2020. Les études de ces navires innovants se poursuivent, la découpe de la première tôle du J34 devant intervenir cet automne. Après la première paire suivront donc deux sisterships (L34 et M34), livrables à l’automne 2021 et à l’automne 2022, ce qui signifie qu’à l’image de MSC Cruises avec les Meraviglia, RCCL a décidé d’accélérer ce programme, qui permettra probablement d'assurer la succession des quatre Millennium (90.000 GT, 1000 cabines) que Celebrity Cruises avait déjà réceptionné à Saint-Nazaire entre 2000 et 2002. 

L'assemblage du B34 reprendra début juillet

Alors que STX France a livré le 12 mai dernier l’Harmony of the Seas (A34), version améliorée des Oasis et Allure of the Seas construits en Finlande et mis en service en 2009 et 2010, l’assemblage de son sistership, le B34, va reprendre début juillet. Elle avait pour mémoire débuté par anticipation - puis arrêtée temporairement - pour compenser le creux de charge lié à la suspension du Pegasis de Brittany Ferries. La livraison du sistership de l’Harmony of the Seas interviendra au printemps 2018.

Légèrement plus gros que leurs aînés, les A34 et B34, avec leurs 362 mètres, 227.700 GT et 2747 cabines, sont les plus imposants paquebots du monde. Alors que ces navires hors normes rencontrent un vif succès, RCCL a décidé de prolonger la série. Une unité supplémentaire sortira ainsi de Saint-Nazaire au printemps 2021.

Oasis : Le cinquième probablement très différent 

Royal Caribbean n’a donc pas franchi le pas d’un nouveau prototype de paquebot géant, ni renchéri en matière de gigantisme. Du moins pour le moment... Car, par rapport aux quatre premiers Oasis, le futur C34 pourrait connaitre des évolutions conséquentes. « Il n’est pas exclu qu’il soit différent, l’armateur se réservant la possibilité de le modifier de manière assez significative, jusqu’à des évolutions structurelles, même si nous partirons sur la même base technique et architecturale », explique Laurent Castaing, directeur général de STX France. En clair, le paquebot conservera par exemple ses espaces centraux en plein air, mais pourra changer dans certains aspects et, c'est une possibilité d'ores et déjà avancée, être allongé si Royal Caribbean International décide d’y intégrer des nouveautés le justifiant. Il parait de toute façon évident qu’avec une mise en service prévue 12 ans après celle de la tête de série, dont les études ont débuté en 2006, RCI, réputée comme l'une des compagnies les plus innovantes du marché de la croisière, devra proposer un produit nouveau. 

100 millions d'heures de travail

Ces futures commandes portent à 14 le nombre de paquebots que STX France doit réaliser d'ici 2026, soit deux pour RCI, quatre pour Celebrity Cruises et huit pour MSC Cruises. L'ensemble représente quelques 100 millions d'heures de travail pour le chantier nazairien et ses sous-traitants, qui devraient dans l'année qui vient procéder à plusieurs centaines d'embauches. Actuellement, STX France compte 2650 salariés, plus de 5000 personnes travaillant actuellement sur le site (6000 avant le départ de l'Harmony). « Ce sont désormais un à deux paquebots qui seront livrés chaque année par notre chantier jusqu’en 2023. La charge est maintenant assurée pour les sept prochaines années et pour un niveau au plus haut de nos capacités industrielles, soit un emploi pour 6000 personnes sur le site en incluant les effectifs de nos coréalisateurs. STX France va donc poursuivre et renforcer ses embauches, ses commandes avec ses coréalisateurs locaux, le développement de ses programmes de R&D et son plan d’investissements, y compris dans le domaine des énergies marines renouvelables », souligne Laurent Castaing.

- Voir notre article sur le plan de charge et les nouveaux projets du chantier

 

 

 

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France) Royal Caribbean