Science et Environnement
Réchauffement : 17 % d’animaux marins en moins d’ici 2100, selon une étude

Actualité

Réchauffement : 17 % d’animaux marins en moins d’ici 2100, selon une étude

Science et Environnement

Quelque 17 % de la masse des animaux marins (poissons, invertébrés, mammifères) pourraient disparaître d’ici 2100 si les émissions de CO2 gardaient leur rythme actuel, met en garde une évaluation internationale inédite. Elle est parue ce mardi dans la revue américaine PNAS.

Déjà engagé, ce recul, qui tient compte des seuls effets du climat, sans considérer d’autres facteurs (notamment la surpêche et la pollution), aurait un impact majeur sur la biodiversité mais aussi la sécurité alimentaire.

Réunis au sein du consortium « FishMIP » (Fisheries and marine ecosystem model intercomparison project), 35 chercheurs issus de quatre continents ont fait tourner leurs multiples modèles pour aboutir à cette évaluation globale des dégâts du réchauffement sur les ressources halieutiques.

Résultat : si les émissions de gaz