Nautisme
Record SNSM : Bruno Peyron contraint à l'abandon

Actualité

Record SNSM : Bruno Peyron contraint à l'abandon

Nautisme

Le skipper d’Orange 2 et son équipage, partis jeudi dernier de Saint-Nazaire, ont été contraints d’abandonner leur course contre la montre à destination de Saint-Malo. Vendredi, vers 3 heures du matin, le bas-étai du maxi catamaran s’est rompu, obligeant Bruno Peyron à mettre le cap sur Lorient, d’autant qu’un BMS (Bulletin Météo Spécial) annonçant des conditions difficiles au passage de Ouessant, était diffusé. « Sans bas-étais, pas de possibilité d'envoyer la trinquette et sans trinquette, il n'était pas raisonnable de continuer au près dans les conditions de vent annoncées pour notre passage à Ouessant. On a donc décidé raisonnablement de rentrer à notre base pour réparer cette petite pièce. Nous faisons route actuellement au près, sous ORC (petit foc de tempête). Ce record est une belle idée, et nous étions là avant tout pour les Sauveteurs en Mer. Pour tous ceux qui font de la mer un métier et pour lesquels le souci majeur reste la sécurité », explique Bruno Peyron.

Une course ouverte à tous

Pour l’heure, le Record SNSM est détenu par Thomas Coville, sur Sodébo, en 1 jour, 1 heure, 37 minutes et 17 secondes. Destiné à soutenir la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM), cette traversée Saint-Nazaire Saint-Malo, désormais inscrite au Championnat du monde des records, est ouverte à tous les navigateurs, connus ou anonymes. Chacun pourra partir à la date et l’heure de son choix, grâce à l’embarquement d’une boîte de suivi, qui permettra le chronométrage et l’enregistrement en temps réel du parcours. Cet équipement, entièrement automatisé, permettra la diffusion instantanée des informations sur le site du Record SNSM. « Après chaque inscription, un code confidentiel est donné à chaque participant lui permettant de s’identifier et de se munir de la boîte de suivi à Saint-Nazaire. Sous forme d’un gros téléphone portable étanche, les participants auront simplement à le fixer sur leur balcon arrière », souligne la société de sauvetage. La ligne est ouverte jusqu’au 1er octobre. Puis chaque année, elle sera ouverte du 1er avril au 1er octobre. Tous les bateaux de course ou de croisière d’une taille au moins égale à 6,50 m, conformes aux textes en vigueur et skippés par des marins professionnels ou amateurs, en équipage, peuvent concourir.
______________________________________

Voir le site du Record SNSM

Record SNSM