Vie Portuaire
Réforme portuaire : Grande réunion autour de Dominique Bussereau

Actualité

Réforme portuaire : Grande réunion autour de Dominique Bussereau

Vie Portuaire

Le secrétaire d'Etat aux Transports a reçu, hier, tous les acteurs portuaires. Autour de la table était présents les 7 directeurs des Grands Ports Maritimes français, la Fédération nationale des ports et docks CGT, ainsi que les représentants des entreprises de manutention. A cette occasion, Dominique Bussereau a fait le point sur le plan de relance des ports, engagé par le gouvernement en 2008. Face aux conflits qui ont émaillé la mise en oeuvre de la réforme, le secrétaire d'Etat a détaillé les actions engagées en faveur du développement portuaire. Ainsi, selon lui, les les crédits d'entretien des accès maritimes ont augmenté de 25% en deux ans et augmenteront régulièrement jusqu'en 2013. Dominique Bussereau a assuré que la contribution de l'État prévue dans les contrats de projets Etat-Région a été doublée sur la période 2009-2013 pour financer de nouveaux projets ; alors que les projets stratégiques des ports prévoient 2,4 milliards d'euros d'investissements sur cinq ans. Ainsi, selon le ministère, le niveau d'investissement annuel des GPM serait porté d'une moyenne de 190 millions d'euros (2005-2007) à une moyenne de plus de 380 millions d'euros sur la période 2008-2010.

« Le gouvernement maintient le cap »

S'agissant de la réforme des activités de manutention, avec le transfert des outillages aux opérateurs privés et le détachement des personnels, Dominique Bussereau s'est félicité des avis favorables rendus par la commission nationale d'évaluation et a appelé à une mise en oeuvre rapide des transferts d'outillage et des détachements de personnel. Pour lui, l'accord-cadre négocié par les partenaires sociaux offre d'importantes garanties aux salariés concernés, à savoir le maintien de la rémunération et de l'ancienneté, maintien des droits acquis, droit de retour et garantie en cas de licenciement économique. L'ensemble doit, selon le secrétaire d'Etat, faciliter la mise en oeuvre de la réforme sur le terrain. « Les ports doivent mettre en place une nouvelle organisation interne dans laquelle chacun trouvera sa place ». Alors qu'un nouveau cadre conventionnel, discuté depuis fin 2008, doit voir le jour au printemps, « des étapes essentielles vont être engagées dans les semaines qui viennent », estime Dominique Bussereau. Pour lui : « Le gouvernement maintient le cap de la réforme avec la détermination et l'esprit de concertation qui ont toujours été les siens. C'est indispensable pour le renouveau et le développement de nos ports ».

Divers Ports