Vie Portuaire
Réforme portuaire : La CGT accentue le bras de fer avec le gouvernement

Actualité

Réforme portuaire : La CGT accentue le bras de fer avec le gouvernement

Vie Portuaire

La fédération nationale des ports et docks CGT a appelé hier à la poursuite de la mobilisation contre la réforme portuaire. Après trois jours de grève ce week-end, le syndicat a demandé aux personnels de continuer à ne pas effectuer les heures supplémentaires et les shifts exceptionnels. En plus de ce mouvement, lancé en janvier, la CGT appelle à la fermeture des GPM le samedi et le dimanche. D'autres actions sont maintenues, comme un arrêt de travail d'1 heure par salarié (depuis le 5 juillet) et le travail dans le strict respect de la sécurité (depuis le 15 septembre). « La fédération n'a eu de cesse d'alerter le ministère et les employeurs de conflit dur dans les ports si les négociations sur la convention collective unifiée des travailleurs portuaires, dont la cessation anticipée d'activité, n'aboutissaient pas rapidement », explique la CGT, qui rejette sur le gouvernement la responsabilité des mouvements sociaux perturbant l'activité des grands ports de commerce français. « Sans finalisation du statut conventionnel », le syndicat prévient qu'il mettra « toutes (ses) forces en action pour que la réforme du 4 juillet 2008 ne s'applique pas ».
A noter aussi que la CGT, dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites, appel à un arrêt de travail de 24 heures le 12 octobre, dans le cadre de la prochaine journée d'action nationale.

Divers Ports