Croisières et Voyages
Regent Seven Seas projette de commander un nouveau paquebot

Actualité

Regent Seven Seas projette de commander un nouveau paquebot

Croisières et Voyages

Les dirigeants de Regent Seven Seas Cruises ont, récemment, reconnu que la compagnie songeait à lancer la construction d'un nouveau navire. Il faut dire que cela fait 8 ans que RSSC n'a pas pris livraison d'une unité neuve. C'était en 2003, année où les chantiers italiens T. Mariotti de Gênes achevaient le Seven Seas Voyager (201 mètres, 46.000 tonneaux, 353 cabines). Cet petit paquebot s'est ajouté au Seven Seas Mariner (216 mètres, 46.000 tonneaux, 354 cabines), livré en 2001 par les chantiers de Saint-Nazaire (aujourd'hui STX France), ainsi qu'au Seven Seas Navigator (168 mètres, 33.000 tonneaux, 245 cabines), réalisé chez Mariotti et mis en service en 1999. Si elle n'a pas intégré de nouveau navire ces 8 dernières années, la flotte de Regent s'est même réduite. En effet, le Paul Gauguin, construit en 1997 à Saint-Nazaire, a quitté la compagnie. En janvier 2010, ce navire de 156 mètres, 20.000 tonneaux et 183 cabines, a été vendu à la société polynésienne Pacific Beachcomber, qui l'exploite désormais sous la marque commerciale Paul Gauguin Cruises.

Le Marina d'Oceania Cruises a été livré en janvier (© : OCEANIA CRUISES)
Le Marina d'Oceania Cruises a été livré en janvier (© : OCEANIA CRUISES)

Dans la continuité du développement d'Oceania

On notera que les projets de construction neuve chez RSSC (qui s'appelait Radisson Seven Seas Cruises jusqu'en 2006) ne sont pas nouveaux. Déjà, en 2007, il était fortement question de commander un petit paquebot de luxe d'environ 350 cabines. Cette année là, le fonds d'investissement américain Apollo Management, après avoir racheté Oceania Cruises, avait pris le contrôle de RSSC, alors possédée par le groupe Carson. Depuis, la société est pilotée par une holding, Prestige Cruise, qui gère aussi Oceania. Cette dernière a été la première des deux filiales à bénéficier d'un plan de modernisation. Deux unités de 238 mètres, 65.000 tonneaux et 626 cabines ont, ainsi, été commandées aux chantiers italiens Fincantieri. Tête de série, le Marina a été livré le 19 janvier 2011, son sistership, le Riviera, devant entrer en flotte en 2012. Cet investissement (530 millions de dollars par bateau) étant réalisé, le groupe devrait donc, logiquement, se consacrer maintenant au développement de Regent. Chez Prestige Cruise, on indique que le succès rencontré par la compagnie la place en position pour être la prochaine filiale à bénéficier de la commande d'un nouveau paquebot. La signature d'un tel contrat, qui pourrait intervenir rapidement, dépendra bien évidemment du financement de ce projet.

Le Seven Seas Voyager (© : RSSC)
Le Seven Seas Voyager (© : RSSC)