Vie Portuaire
Remorquage : La Sormar se sépare du Vigilant

Actualité

Remorquage : La Sormar se sépare du Vigilant

Vie Portuaire

La Société de remorquage maritime de Rouen a vendu le Vigilant, qu'elle exploitait depuis sa construction, en 1974, à Lorient. Le petit remorqueur a quitté l'estuaire de la Seine vendredi dernier pour rejoindre l'Algérie par ses propres moyens. Le Vigilant, repavillonné à Saint-Vincent et Grenadines, sera exploité au profit d'une société ayant gagné un important contrat de travaux maritimes. Pour compenser ce départ, la Sormar (armement Thomas) attend la livraison, probablement en décembre, d'un nouveau remorqueur, plus puissant que le Capitaine Albert Ruault. Cette unité de 25 mètres, livrée cette année, a été construite par les chantiers espagnols Freire, à Vigo. Elle affiche 45 tonnes de traction au point fixe, capacité qui sera portée à 50 tonnes sur le nouveau remorqueur, dont la mise en service est prévue tout début 2009. « Dans le cadre du projet d'amélioration des accès maritimes du Havre, qui verra un approfondissement du chenal à l'horizon 2011/2012, nous augmentons nos capacités de manière à être prêts pour accueillir des navires plus gros », explique-t-on à la Sormar.
L'entreprise exploite actuellement 8 remorqueurs, dont 7 en activité.

 Le Capitaine Albert Ruault (© : PORT AUTONOME DE ROUEN)
Le Capitaine Albert Ruault (© : PORT AUTONOME DE ROUEN)