Vie Portuaire
Remorquage : un accord au Havre évite la grève

Actualité

Remorquage : un accord au Havre évite la grève

Vie Portuaire

Avec l’annulation, par le tribunal administratif, le 29 septembre, de la décision du Port Autonome du Havre de retirer son agrément à la Société Nouvelle de Remorquage du Havre, filiale du groupe néerlandais Kotug, un conflit syndical pointait à l’horizon et menaçait les activités portuaires en France.

Compte tenu des multiples enjeux de ce dossier, lundi, à la préfecture de Haute Normandie, toutes les parties concernées par l'installation d’une nouvelle société de remorquage (dont les syndicats des Abeilles, filiale de Bourbon) se sont réunies autour du préfet et ont réussi à donner une issue favorable à ce dossier. Ce qui permettra à la SNRH de commencer son exploitation, le jeudi 19 octobre à 00 h 00.

Durant les négociations, chacun a pris une part active aux discussions et les deux problématiques principales qu’étaient le volet social mais aussi la sécurité ont été abordés.
Dans un premier temps, la formalisation de certaines règles a donné réponse à des interrogations relatives au cadre réglementaire. Puis, dans une seconde période, entreprises et syndicats ont convenu de respecter certaines dispositions communes.
Ainsi, l'enjeu social fait aujourd'hui l'objet de garanties fortes de la part du préfet. Quant aux réponses apportées concernant la sécurité, elles sont le résultat d'un consensus tenant compte des exigences rappelées tant par le Port Autonome du Havre, que par l'Etat.

Enfin, et dans une idée d’efficience comme de pertinence du service apporté par Bourbon et la SNRH, le directeur du Port Autonome présidera un comité de suivi ayant pour charge de veiller à la bonne application des dispositions arrêtées.

Port du Havre