Défense
Rémunérations : Mouvements sociaux chez DCNS

Actualité

Rémunérations : Mouvements sociaux chez DCNS

Défense

De signatures de pétitions en débrayages, les personnels de DCNS ont de nouveau exprimé, jeudi dernier, leur mécontentement au sujet des propositions de la direction du groupe naval sur l'évolution des rémunérations pour l'année 2008. De Toulon à Brest en passant par Cherbourg, Lorient, Ruelle, Nantes-Indret, Saint-Tropez et Paris, des actions ont eu lieu dans tous les sites. Les syndicats jugent insuffisantes les propositions de la direction et estiment qu'une très grande majorité des salariés de DCNS pourrait perdre du pouvoir d'achat. « DCNS, qui se veut le leader de la navale militaire en Europe, affiche des propositions salariales bien inférieures à celles connues à ce jour dans les grands groupes industriels français (au-delà des 3%) », indique notamment la CFDT. Cette dernière redoute également, toile de fond, une remise en cause de certains points de l'accord d'entreprise.
Cet accord, négocié en parallèle du changement de statut de l'ancienne administration, est jugé par certains cadres « très, voir trop avantageux ». De l'aveu même d'un responsable syndical, « Au travers d'un accord très favorable aux salariés, l'Etat et DCN avaient, à l'époque, acheté la paix sociale pour faire digérer la pilule du changement de statut ». Or, depuis l'ouverture du capital à Thales, l'an passé, les organisations syndicales s'attendent à ce que le groupe tente de revenir sur certaines parties de l'accord. Pour la CFDT : « La direction de l'entreprise, en contrepartie de nouvelles propositions salariales pour 2008, a invité les organisations syndicales à faire « évoluer les modalités d'augmentation de salaire ». Autrement dit, il s'agirait là d'une remise en cause de certains points importants de l'accord d'entreprise signé en mai 2004, dans un sens évidemment moins favorable aux salariés ». Selon la confédération, ces points traitent notamment de garanties collectives, qu'il s'agisse de primes d'ancienneté, de salaires minimaux ou encore du parcours d'accueil des nouveaux salariés.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense