Croisières et Voyages
Reportage : A la découverte du paquebot MSC Splendida

Reportages

Reportage : A la découverte du paquebot MSC Splendida

Croisières et Voyages

C'est le 4 juillet 2009 que le MSC Splendida a quitté les chantiers de Saint-Nazaire pour sa première traversée commerciale. Sistership du MSC Fantasia, que nous vous avions fait découvrir en décembre dernier, ce navire est l'un des plus grands paquebots nés sur les bords de l'estuaire de la Loire. Long de 333.3 mètres pour une largeur de 37.92 mètres, il affiche une jauge de 137.936 tonneaux, soit à peine moins que le Queen Mary 2. Pour bien mesurer la taille du mastodonte, il n'est pas inutile de rappeler que sa surface totale atteint 450.000 m², soit l'équivalent de 60 terrains de football. Avec 55.000 m² d'espaces publics sur 18 ponts, desservis par 25 ascenseurs, le Splendida est même plus vaste que Versailles ! Sa hauteur, de 66.8 mètres, est équivalente à celle d'un immeuble de 23 étages.

Le MSC Splendida
Le MSC Splendida

Côté réalisation, même par rapport au QM2, le célèbre liner de Cunard, le nouveau fleuron de la compagnie italo-suisse MSC Croisières fait, sans nul doute, partie des plus beaux produits par Saint-Nazaire. Déjà, lors de la livraison du Fantasia, les connaisseurs ne pouvaient être que frappés par la recherche en matière d'aménagement des espaces et la qualité de finition du navire. Cette image ne s'est pas démentie avec son jumeau, que les chantiers français sont parvenus à livrer seulement 7 mois après son aîné. Mais, si bonne soit-elle, l'impression résultant d'un bateau à quai demeure toujours partielle. Pour avoir une idée précise de la pertinence des choix architecturaux et des activités proposées, il est nécessaire de découvrir le navire en exploitation. C'est pourquoi Mer et Marine a embarqué, début juillet, sur le MSC Splendida. Ce fut l'occasion d'éprouver ce concept à la mer et en escale, avec de très belles surprises.

L'atrium
L'atrium

La réception
La réception

Le top au niveau du design et de la qualité de finition

Le MSC Splendida peut être objectivement considéré comme une vitrine du savoir-faire de STX France. Comme le dit Jacques Hardelay, patron des ex-Chantiers de l'Atlantique, le paquebot porte bien son nom. « Splendide », il l'est assurément. Outre ses lignes extérieures, plutôt fluides et élégantes pour un navire de croisière d'une telle taille, ce qui frappe, à bord, c'est le design des espaces publics. En embarquant, les passagers découvrent d'abord un vaste atrium, haut de plusieurs ponts. C'est là que l'on trouve la réception, ainsi que plusieurs bars. Deux escaliers monumentaux incrustés de cristaux Swarovski encadrent cet impressionnant hall d'accueil, de multiples lumières se reflétant dans un miroir métallique à plusieurs facettes. Des lampes à fibre optique mettent en valeur les ascenseurs panoramiques, qui desservent pas moins de 12 ponts.

L'atrium
L'atrium

L'atrium
L'atrium

L'atrium
L'atrium

L'atrium
L'atrium

L'atrium
L'atrium

A l'instar des autres espaces du navire, on doit la décoration de l'atrium à Rafaela Aponte. Assistée par le cabinet d'architecture Di Jorio, l'épouse du président du groupe MSC s'était déjà, sur les unités précédentes de la compagnie, illustrée par ses talents. Dans la droite ligne de la série des Musica et du Fantasia, le Splendida est un bateau résolument élégant. La décoration n'y est pas « clinquante », comme sur certains paquebots américains, mais plus épurée, avec une recherche très soignée au niveau des tons et de l'emploi des matériaux. On notera, par exemple, l'utilisation massive de différentes sortes de marbre, sur une surface totale de 8000 m², y compris dans les ascenseurs.

L'Espresso
L'Espresso

L'Espresso
L'Espresso

L'Espresso
L'Espresso

L'Espresso
L'Espresso

C'est notamment le cas au pont 7, au bord du puits de lumière offert par l'atrium, avec l'Espresso, un café au style typiquement italien. Les décorateurs ont joué, au sol, avec différentes compositions de marbre, alors que le bar est réalisé en onyx de couleur caramel. Des sols aux murs en passant par les plafonds, chaque lieu a son style propre. Bien que les espaces soient identiques, l'atmosphère par rapport au Fantasia n'est pas le même. La différence porte essentiellement sur les coloris. Ainsi, l'atrium a vu ses fauteuils passer du marron au rouge sombre. De même, l'Espresso, dans les tons jaunes sur le Fantasia, est vert sur le Splendida. L'Aperitivo Bar passe du vert au bleu, alors que La Prua Piano Bar a évolué du bleu au vert. Ces différences de coloris vont se retrouver aussi au niveau des restaurants. Dans l'ensemble, ces évolutions sont plutôt réussies et l'élégance générale, déjà très appréciable sur le Fantasia, y gagne encore. Quant à la qualité de finition, elle est, pour ainsi dire, irréprochable.


MSC Cruises | Toute l'actualité de la compagnie de croisière et de ses paquebots