Défense
Reportage : Le chantier du premier patrouilleur du type Gowind

Actualité

Reportage : Le chantier du premier patrouilleur du type Gowind

Défense

C'est au coeur de son site de Lorient que DCNS a implanté une zone dédiée à la réalisation du premier bâtiment de la famille des corvettes et patrouilleurs du type Gowind. Véritable « chantier dans le chantier », ce pôle est une grande nouveauté pour l'industriel français. En effet, pour la première fois, DCNS a décidé, dans le cadre du programme Hermès, de construire sur fonds propres un prototype. Et il ne s'agit pas d'un petit bateau puisque le futur patrouilleur hauturier (Offshore Patrol Vessel - OPV) mesurera 87 mètres de long et affichera un déplacement de près de 1500 tonnes en charge. Cet investissement, d'un coût de plusieurs dizaines de millions d'euros, doit permettre au groupe de proposer à ses clients un OPV opérationnel et non un simple concept qui, si séduisant puisse-t-il être, ne constituait jusqu'ici qu'un navire de papier. Eprouvé à la mer, le prototype de la famille Gowind doit démontrer ses capacités et, pour se faire, sera mis à la disposition de la Marine nationale entre 2012 et 2015. Ainsi, les militaires français pourront utiliser cette plateforme pour leurs missions, au cours desquelles l'OPV sera présenté à différents pays. Au-delà du « coup de pub » potentiel, DCNS bénéficiera, dans le même temps, de ce premier retour d'expérience pour, le cas échéant, améliorer son produit.

Vue du futur patrouilleur L'Adroit (© : DCNS)
Vue du futur patrouilleur L'Adroit (© : DCNS)

Un chantier dédié

Mais, avant d'en arriver là, un véritable enjeu entoure actuellement la construction du navire, que la marine baptisera L'Adroit. Libéré des traditionnelles « contraintes » liées aux relations, au suivi et éventuellement aux changements d'avis de ses clients, DCNS, propriétaire de la coque, g

Naval Group | Actualité industrie navale de défense